Chronique n°7 / janvier 2006

Publié le par adihbhv

 
  

 

 

 

 

 
 
 

Chronique d’une ZAC annoncée

 

 

 
 
 

N°7- JANVIER 2006

 

 

 
 
 

______________

 

 

 
 
 

 

 

 
 
 

LE MOT DU PRESIDENT

 

 

 
 
 

L'opération de rénovation urbaine:Démolition / Reconstruction

 

 

 
 
 

______

 

 

 
 
 
   Depuis 2005, la politique de la ville est encadrée par deux lois :
 
·         la loi d'orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbainedu 1er août 2003
 

·         la loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005.

 

 

 
 
 
Les villes de Seine Saint Denis s'inscrivent dans ces nouvelles orientations tout en poursuivant les actions engagées dans leur contrat de ville.
 
Ce programme national de rénovation urbaine alloue 30 milliards d'euros d'investissement sur la période 2004-2008 pour restructurer les Zones Urbaines Sensibles (ZUS).En Seine Saint Denis des Projets de Rénovation Urbaine (PRU) ont été signés à Aulnay sous Bois, Clichy sous Bois, Montfermeil, etc.., A Noisy le Grand, un PRU est en projet afin de signer une convention de rénovation urbaine avec l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), il concerne le Pavé Neuf, Mont d'Est, le Champy, les Hauts Bâtons et la Butte Verte.
 
Les Bas Heurts ne rentrent absolument pas dans ce schéma, et pour cause, notre quartier ne souffre d'aucun bâti dégradé ou jugé trop vétuste. En effet, selon l'expression à la mode, "reconstruire la ville sur la ville" telle qu' énoncée dans la Loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000, il ne s'agit pas de raser un quartier pavillonnaire ancien, de qualité et situé dans un paysage urbain à échelle humaine. Il n'y a pas sur les Bas Heurts de grands ensembles à réhabiliter. Seul, le cabinet Jules Vernes Développement a utilisé ce qualificatif en juillet 2003, lors de l'étude du pré-programme sur les Bas Heurts. Il devait bien préparer de pseudo arguments pour le dossier de Concertation.
 
En d'autre terme, l'opération de démolition / reconstruction de 1500 logements collectifs envisagée sur les Bas Heurts relève tout simplement du seul excès de pouvoir politique de M. PAJON, et de sa promotion immobilière!
 
D'autres solutions existent. En supposant que le parc de logements collectifs doive être encore étendu sur Noisy le Grand, privilégions sur les friches des Bas Heurts, la construction de petits collectifs de taille modeste du type R+1/R+2, insérés dans le tissu urbain existant, dans le cadre d'opérations mixtes habitat social/habitat privé, comme le préconisait déjà en 1999, le Plan Local de l'Habitat (PLH). Dans cette réflexion, l'ADIHBH-V doit être parti prenante et le projet doit être élaboré dans une concertation la plus large avec les habitants. Dans la Loi SRU, la volonté de concertation avec la population est bien affirmée, comme l'ADIHBH-V vient de le rappeler à M. PAJON et au PREFET de Seine St Denis, dans des courriers en date du 26 décembre dernier.
 
C'est maintenant ou jamais, puisque actuellement la ville de Noisy le Grand travaille dans le plus grand secret sur son Programme Local d'Urbanisme (PLU). PLU qui remplacera à terme le Plan d'Occupation des Sol (POS). C'est ce document qui, demain, devra définir les zones urbanisables de Noisy le Grand et autres aménagements durables pour les 10 à 15 prochaines années. D’où l'importance dans une démocratie municipale qui se voudrait représentative, d'organiser au préalable de véritables réunions de concertation de quartiers avec les élus, comme nous le voyons à Bry sur Marne, par exemple.
 
Malheureusement, sans le moindre soucis de démocratie participative, M.PAJON bouleverse notre ville à coup de Périmètres d'Etudes, comme encore dernièrement sur La Varenne, alors que nous pensons que l'une des clés de la réussite de la rénovation de notre quartier consisterait à s'appuyer sur le désir des habitants; la meilleure solution serait celle qui serait comprise et portée par la population des Bas Heurts-La Varenne.
 
Alors M. PAJON….
 
OUI, à ce que nous appelons LA CONCERTATION,
 
NON à ce que nous appellerions demain, l'URBANISME des "COPAINS" 

 méprisant et destructeur.

  

 

 
 
 
                                                    Alain Cassé
 

                                                                                          Président de l'ADIHBH-V        

 

 

 
 
 
   
 
CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005
 

Le cadeau de Noël de M. PAJON à La Varenne, suite………

 
 
 
Encore une fois, sans le moindre souci de démocratie participative, M. PAJON vient de faire voter l'instauration d'un nouveau périmètre d'étude. Après Les Mastraits (27/07/00), la rue du Clos et Jules Ferry (08/02/01), les Richardets (12/02/04), Brossolette Nord (24/06/04), le Clos aux Biches (10/03/05), Cossonneau Gournay (31/03/05), ce sont aujourd'hui les habitants du quartier de La Varenne qui sont en ligne de mire. Les arguments de M. PAJON sont toujours les mêmes, à savoir: "braves administrés, sous ma gouvernance vous ne risquez rien, c'est juste pour vous protéger contre ce grand prédateur capitaliste qui s'appelle BOUYGUES. Moi, je veux vous éviter un développement incohérent du quartier, je veux une évolution urbaine de manière à éviter des constructions anarchiques et hétérogènes"…..!!! Comprenez par là, avec mes promoteurs.
 
Nous observons déjà que M PACAUT, propriétaire du garage Renault, 28, rue Marx Dormoy voulant vendre son affaire à son fils, pour poursuivre l'activité, s'est trouvé frappé de préemption par M. PAJON le 09 décembre 2005 !!!...La préemption est donc bien le risque lorsque le Maire déborde d'humanité et de bienveillance à l'égard de ses concitoyens. Les projets arrivent.
 
Ceci étant, pour mener ses réflexions sur l'urbanisation de Noisy le grand, M. PAJON dispose du Plan Local d'Urbanisme (PLU). La mise en œuvre de ce dispositif fut adoptée par le Conseil Municipal le 22/11/2001, mais depuis ce dernier a été mis en sommeil. En fait, la mise en œuvre du bouleversement de Noisy le Grand en modifiant le POS, ayant valeur de PLU, sans concertation des citoyens, est pour M. PAJON beaucoup plus simple. Après tout, il pense peut être avoir la légitimité des citoyens, puisqu'il a été élu.
 
Sauf que, tous ces chambardements n'étaient pas dans son dernier programme électoral de 2001!
 

Toutefois, nous apprenons que depuis quelques semaines, des réunions spécifiques se déroulent sur le futur PLU. Sans concertation, contrairement à ce que pouvait exprimer M. PAJON dans le n° 79 de Noisy mag, de janvier 2003, mais en présence d'une grande agence de communication telle que "Euro RSCG". Le risque est grand, de se retrouver dans quelques mois devant un dossier d'urbanisation totalement "ficelé".

 

 
 
CONSEILS POUR PRESERVER NOTRE PATRIMOINE
 
Ø       Continuer d'entretenir: nos clôtures, nos jardins, nos façades et nos intérieurs. Nous éloignerons ainsi le risque d'un avis favorable du Commissaire Enquêteur, lorsque viendra l'Enquête Publique. Si jamais la Déclaration d'Utilité Publique (DUP) était décrétée, l'évaluation de nos biens n'en sera que meilleure.
 
Ø       Ne pas vendre : Il ne faut pas penser qu'en vendant notre habitation nous en tirerions un bon prix. Il nous sera impossible de retrouver un bien équivalant à 16 km de Paris pour le même prix, à proximité de deux stations de RER, d'un autoroute, d'un centre commercial, d'un espace culturel, d'un lycée, d'un collège, d'une école primaire, de la Marne, etc, etc…
 

Ø        Ne pas être pressé, savoir attendre: L'administration des domaines, nous enverra son ou sa négociatrice pour évaluer notre bien, et faire une proposition à l'autorité expropriante, c'est-à-dire M.PAJON, forcément très basse. Ne jamais l'accepter car elle ferait référence pour tout les Bas Heurts. En fait, les domaines ne nous donnerons jamais d'information sur la méthode d'évaluation de notre bien, black-out. Tout au plus, nous aurons la Surface Développée Pondérée Hors Œuvre (SDPHO), exprimée en M². Aucune relation avec la surface habitable n'y avec la surface du terrain 

 

Cour Européenne 

 Cette pratique de l'expropriation reste aujourd'hui sous le coup d'une condamnation de la    France, par la Cour Européenne des Droits de l'Homme,(arrêt Yvon, n°44962/98 du 24 avril 2003), qui a considéré que la position dominante du Commissaire du Gouvernement Français conduisait à un déséquilibre manifeste, incompatible avec l'égalité des armes requise par un" procès équitable". Cette situation laisse persister le risque très sérieux d'annulations récurrentes des expropriations, par la Cour de Cassation. Vous comprenez mieux, maintenant, pourquoi M.PAJON cherche à acquérir nos habitations à l'amiable, avant l'Enquête Publique.

 

 

  

 
 
REVUE DE PRESSE 2005
 
·         La revue Capital, d'octobre, a publié une très intéressante enquête intitulée "Lesgaspillages des élus locaux". Un reportage où nous apprenons que Noisy le Grand arrive en 58ieme position, au palmarès de la pression fiscale. Ce n'est sûrement pas avec la carte de vœux 2006 aux noiséens, en trois dimensions, de notre "grand argentier" que demain la   dette va diminuer.
 
·         Le Canard enchaîné, mercredi 29 juin,"Minimares". Vu dans NOISY MAG, N° 106 de juin 2005, le Maire PS Michel Pajon apparaît en photo pas moins de 16 fois, record à battre! (ndlr: E Constant est dans sa roue, bien à l'abri du maître; M Miersman arrive à s'accrocher et toujours les mêmes supportrices, qui admirent le spectacle). En 2006 l'ADIHBH-V lance son concours mensuel; le" KIKAVUPAJON". Pour janvier 2006 : 9 apparitions, mais concentrées sur quelques pages! en petite forme notre homme après les fêtes, doit mieux faire.
 
·         La lettre de MichelPAJON, octobre, M PAJON s'adresse à C Demuynck pour lui réclamer un local afin de tenir à Neuilly Plaisance, sa permanence parlementaire. Pas de réponse! Notre 1er magistrat voit rose et pense que, peut être, C Demuynck a une conception étroite de la démocratie. C'est l'hôpital qui se moque de la charité, lorsque nous voyons la gouvernance de notre démocrate à Noisy le Grand. L'ADIHBH-V se rappelle:
 
               - les chaises et les tables pour la fête des Cerises en juin, NON.

               - une salle pour notre Assemblée Générale,en octobre,RIEN, après 6 mois de sollicitations.

 
 

·      L'Echos de NEUILLY PLAISANCE, n° 89, décembre/janvier 2006. L'HEURE DU BILAN de C       DEMUYNCK…………,Nous avons vu des députés étrangement absents à la séance de l'Assemblée Nationale consacrée à l'état d'urgence, alors qu'ils exigeaient l'armée dans leur propre ville…..Oh,  c'est pas beau, vous en connaissez un, vous ?

 

 

 
QUELQUES BLAGUES PAJONESQUES
 
·         Vu en photo sur la couverture de Noisy mag, N°110 de novembre 2005: "des seniorsbien dans leur ville".Toutefois attention, c'est du M. PAJON, il faudrait demander confirmation à nos seniors des Bas Heurts et de l'Ilot Mairie, nous pensons qu'ils ont un autre avis! Malheureusement la SOFRES qui se promène actuellement dans Noisy, ne passe pas chez nous. Bizarre n'est ce pas !!!...
 
·         Vu page 9 de Noisy mag, N° 111 de décembre 2005. SOLIDARITE: "Maintenir lespersonnes âgées à domicile" Et bien voilà, seniors des Bas Heurts, notre problème est solutionné, il n'y a plus d'expulsion, M. PAJON dit :"vivre le plus longtemps possible chez soi est le souhait de chacun."C'est un homme de confiance. Sauf qu'il faut s'adresser au réseau Oméga, de l'hôpital Saint Camille.
 
·         Vu page 2 de Noisy mag, n° 112 de janvier 2006. Le territoire concerné par la ZAC du Clos aux Biches compte 166 parcelles pour 93080 m². A ce jour, la ville est propriétaire de 52 parcelles, soit 40% de l'ilot central. Sauf qu'un promoteur M. PAJON ne résonne pas en parcelles, mais en m²,et là; la ville ne dispose actuellement que d'environ 25%, c'est une autre histoire pour demain!
 

·        Vu page 16 de Noisy mag, n°112 de janvier 2006. "Le Copernic encore":Noisy le grand a poursuivi en 2005 son essor économique. 6760 m² de surface modulable, et Copernic 2 en 2008, encore 32000m² de bureaux. Seul problème M. PAJON, c'est que le marché des bureaux neufs sur Noisy est depuis plusieurs années, complètement atone. Sur la période juin 2004/juin 2005, 19 000 m²commercialisés à Noisy, 50 000 m² à Montreuil, C'est Montreuil, Charenton-le-Pont, Bagnolet et la Plaine-Saint-Denis qui ont le vent en poupe, à cause de la proximité du métro. De plus, les entreprises quittent les bureaux anciens pour louer du neuf (rationalisation, meilleures prestations, prix du loyer en diminution, etc,…) M. PAJON, combien de bureaux de seconde mains qui ne trouvent pas preneur sur Noisy ? Lever votre tête et vous verrez les panneaux ATISREAL, CBRE et autres, 60 000, 70 000, 80 000 m² ?A louer, à louer, à louer,…..Et vous, M. PAJON, pendant ce temps, vous consommez du foncier pour construire des bureaux neufs, car vous rêvez du 1 000 000 de m². Pour trouver cet espace foncier, vous détruisez et expulsez les Bas Heurts !!! Toujours votre tendresse.

 

 

 

DERNIERE MINUTE

 
 
 

Samedi 14 janvier 2006, à 14H30, toujours fidèle à ses objectifs de proximité et de réactivité, l'ADIHBH-V a organisé une réunion d'information pour tous les résidents de LA VARENNE, comme suite au vote d'un nouveau Périmètre d'Etude sur LA VARENNE, le 15 décembre dernier. Au programme:

 

 
            - un périmètre d'étude, c'est quoi , les risques ?
 
            - une solution alternative: "le Plan Local d'Urbanisme" (PLU), en concertation avec les habitants !
 
            - les vrais objectifs de M. PAJON,
 
            - notre retour d'expérience sur les Bas Heurts
 
150 résidents ont répondu présent à notre invitation. Manifestement, les préoccupations sont nombreuses lorsque vous voyons avec quelle vitesse les périmètres d'études se multiplient sur Noisy le Grand, sans que la population ne soit consultée. Cette gouvernance pose des interrogations !
 
Merci à tous.
 
 
 COTISATION 2006 
 

Notre Assemblée Générale du 1er octobre 2005 a fixé les cotisations :

 

 

 
 

                                               - membre actif : 90 €

                                                - membre bienfaiteur : 50 €

 

 

 
  
<p class="MsoNormal" style="BORDER-RIGHT: medium none; PADDING-RIGHT: 0cm; BORDER-TOP: medium none; PADDING-LEFT: 0cm; TEXT-J

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

jacques 24/01/2006 17:41

bravo pour les blagues pajonnesques

adihbhv 04/02/2006 23:02

merci