À Neuilly sur Marne, la ZAC de Maison Blanche en souffrance

Publié le par ADIHBH-V

NEUILLY-SUR-MARNE :


 ON NOUS A VENDU DU RÊVE


 SUR LA ZAC


 DE MAISON BLANCHE
______

À Neuilly sur Marne, la ZAC de Maison Blanche en souffrance

Depuis cet été, des centaines d’arrivants ont posé leurs valises dans les premiers immeubles livrés sur la ZAC de Maison Blanche à Neuilly-sur-Marne (93) qui doit, à terme, abriter 4200 logements.  
Il s’agit de l’une des plus grosses opérations immobilières d’Ile-de-France en cours de livraison, avec ses 1350 logements qui s’étalera jusqu’en 2021.
La plupart des propriétaires avaient acheté sur plan en 2017.

Mais les premiers arrivés vont de déboires en contrariétés ; les Promoteurs auraient vendu du rêve par rapport à ce qui était présenté sur les plans (faut-il comprendre sur les plaquettes promotionnelles ?).
Pas de Crèche, pas d’École, pas de Commerces et surtout pas de station de RER puisque le prolongement de la ligne 11 reste encore aujourd’hui un mirage à cause d’un manque  de financement, malgré le combat d’un Collectif de citoyens depuis plusieurs années.

Par ailleurs, le Pavillon Normand devait faire l’objet d’une Maison médicalisée pour personnes âgées. Aujourd’hui les résidents apprennent qu’un nouveau projet immobilier menacerait les deux ailes du bâtiment historique, avec des hauteurs de constructions incompatibles avec l’existant.
Situation caricaturale, car cet enclavement  du pavillon Normand affecterait définitivement le cachet patrimonial de cet édifice.

Alors, pour peser sur le devenir du quartier de cette ZAC, l’Association de défense des résidents du Parc de Maison Blanche (ARPMB) s’est constituée.
Ses membres veulent mettre en place des ateliers de concertation et proposer des solutions pour empêcher qu’une partie du Pavillon  Normand soit rasé. Ultérieurement, l’Association espère  avoir un fort impact sur la suite des projets et renégocier les aménagements initiaux. En fait, comme chaque fois, ce projet devient politique.

Aujourd’hui,  une fenêtre vient de s’ouvrir à Neuilly-sur-Marne lors du changement de municipalité avec l’arrivée de Zartoshte BAKHTIARI (LR) qui compte bien amender ce qui avait été négocié par son prédécesseur Socialiste après sept mandatures.

L’ADIHBH-V connaît bien cette situation  à Noisy-le Grand puisqu’il a fallu attendre 11 ans de combat avant de « sortir » le Socialiste Michel PAJON et attendre l’avènement de Brigitte MARSIGNY (LR) pour renégocier l’aménagement de la ZAC des Bas-Heurts après concertation avec les Citoyens.
Maintenant, le quartier des Bas-Heurts se réaménage sur de nouvelles bases en passant de 1800 à 900 logements

(voir nos différents articles sur notre blog http://www.noisy-les-bas-heurts.com).

Des négociations avec Grand Paris Aménagement (GPA) !

Zartoshte BAKHTIARI estime qu’il est impossible de poursuivre l’aménagement de ce  secteur avec la même philosophie.
Des négociations sont en cours avec GPA et des annonces pourraient être faites d’ici la fin de l’année.
Concernant le Pavillon Normand, aucune décision n’est prise pour le moment.
La Crèche devrait être livrée d’ici une quinzaine de mois après des difficultés techniques.
Une nouvelle École devrait ouvrir en septembre 2022. Au sujet des Commerces, GPA reconnaît avoir eu du mal à faire venir des investisseurs car cette ZAC était située dans une enclave sans zone de chalandise.
Maintenant que les premiers logements ont été livrés, des Commerçants devraient être intéressés.
En attendant, une Conciergerie de quartier sera inaugurée le 07 novembre, elle proposera un dépôt de pain, des fruits et légumes,….une façon d’apporter un semblant d’animation commerciale sur le secteur.

À Neuilly sur Marne, la ZAC de Maison Blanche en souffrance

Ceci dit, selon nous, l’absence du prolongement de la ligne 11 du RER (RATP) pour le moment est un handicap rédhibitoire pour que les résidents de ce quartier puissent se rendre sereinement dans les zones d’activités de l’Est Parisien.

Depuis 2018, les Maires du Territoire T9, un Collectif citoyen « Noisy-le-Grand – Neuilly-sur-Marne » et l’ADIHBH-V dénoncent l’aberration des lacunes dans l’aménagement de cette ZAC de Maison Blanche à Neuilly-sur-Marne.
 
Mais peu importe, de valeureux  Citoyens achètent tout de même sur plan pour le plus grand bonheur des Promoteurs.
Il faut être courageux, car bien souvent il s’agit de l’investissement d’une vie avec des prêts qui peuvent s’échelonner sur 20, 25 ou 30 ans !

Et après ? Eh bien, face à ces déconvenues qui se digèrent très mal, certains propriétaires  souhaitent déposer un Recours contentieux pour excès de pouvoir, en Association.
Oui, très bien, pourquoi pas, mais il faut savoir que c’est une nouvelle aventure qui commence. Il faudra donc  choisir un très bon Cabinet d’Avocat spécialisé dans ce domaine qui ne sera pas forcément le Copain du Copain comme nous le rencontrons malheureusement trop souvent. Monter un dossier avec de très sérieux arguments qui sera mis dans les formes juridiques par votre Avocat  et trouver le financement.

L’ADIHBH-V n’a pas échappé à ce cheminement sinueux pour la ZAC des Bas-Heurts, mais nous avons finalement brillamment gagné tous nos sept procès, en 11 ans de procédures. Pas un de perdu !

Courage, c’est envisageable…


_____

 

 

Contribution bibliographique : Le PARISIEN du jeudi 22 octobre 2020, Elsa MARNETTE.

____

 


Retrouvez-nous sur Facebook

 

 

Commenter cet article

ADIHBH-V 09/11/2020 12:16

4200 logements sur la ZAC de Maison blanche. Mais n'oublions pas les 1500/2000 logements à venir sur le foncier libéré un jour par la Blanchisserie de Ville Evrard, lorsque cette dernière sera implantée à Bry-sur-Marne ou probablement ailleurs.
Aussi, le Maire de Neuilly-sur-Marne doit rester vigilant.

Taillandier 09/11/2020 10:05

Cette affaire de la ZAC de Maison blanche me fait penser aux familles qui achètent à proximité d'un Aéroclub et qui ensuite se plaignent du bruit de avions.
En fait, il faut bien analyser les avantages et le inconvénients avant de signer.