Les pistes cyclables à Noisy-le-Grand

Publié le par ADIHBH-V

NOISY-LE-GRAND AMENAGE

DES PISTES CYCLABLES

PROVISOIRES

Les pistes cyclables à Noisy-le-Grand
Les pistes cyclables à Noisy-le-Grand

Cliquer ci-dessous pour agrandir

 

Commentaires de l’ADIHBH-V

 

Puisque le vélo serait plus sécurisant en cette période de crise COVID, plus respectueux de l’environnement et bon pour notre santé, Noisy-le-Grand a décidé d’accélérer dans la précipitation l’installation provisoire de 10,6 km de pistes cyclables, pour une dépense de 280.000 €.

 

Provisoire car il s’agirait d’un test d’itinéraire relatif au « plan triennal vélo 2020-2023 » de la Commune de Noisy-le-Grand et du Département de Seine-Saint-Denis.

 

Les résultats de ce test, couplés à une démarche ultérieure de concertation (groupes de travail, questionnaire, visite de terrain avec usagers, réunion publique…) permettront alors de déterminer s’il est pertinent de les intégrer, de façon pérenne, au réseau d’aménagements cyclables de la ville.

 

Bigre, la méthodologie retenue, même s’il elle peut être envisageable, est pour le moins étonnante à Noisy-le-Grand. La contestation sur les réseaux sociaux est virulente et constante depuis plusieurs jours puisque l’on a choisi de « casser le thermomètre, et ensuite mesurer la température », ou mieux encore, « on vaccine le malade et ensuite on lance des études pour savoir si le vaccin est efficace » !!!...

 

Rappelons ici, car tout le monde l’a oublié que, dans les années 2013-2014, Michel PAJON avait lancé une étude sur l’implantation de Pistes cyclables sur la Ville. Etude réalisée avec un Cabinet spécialisé sous l’égide de Pierre GUILBAUD, Directeur de l’Urbanisme de l’époque, et Serge EPINARD, Adjoint au Maire à l’Urbanisme. Ces travaux étaient réalisés en présence d’Associations, dont le Président de l’ADIHBH-V et d’utilisateurs.

 

Alors l’ADIHBH-V pose aujourd’hui  la question : où se trouvent ces esquisses réalisées par le Prestataire à cette période ? Nous ne pouvons croire, n’y admettre, qu’elles soient à la benne car cette étude payée par le contribuable avait un coût !

 

Nous ne reprendrons pas tous les arguments contestataires énoncés sur les réseaux sociaux, tout a été dit. Toutefois, toute la dialectique développée sur l’environnement et la santé par les Ecologistes, dans le contexte urbain des embouteillages de Noisy-le-Grand, nous laisse dubitatif.

 

Et puis, autre sujet fondamental, dont personne ne parle jamais lorsque l’on aborde le sujet des Pistes cyclables : comment pouvons-vous ranger notre vélo à 1.000 ou 1.500 € dans un Parc sécurisé, avec la certitude de le retrouver le soir après sa journée de travail ? Les Parcs qui entourent aujourd’hui les gares de Noisy-Champs et de Bry-sur-Marne sont de véritables passoires. Pour trouver un stationnement fiable et convenable, il faut aller à Neuilly-Plaisance.

 

Finalement, si les embouteillages de Noisy-le-Grand sont causés par des Noiséens, peut-être à cause de son urbanisation galopante, mais pas que ! Noisy-le-Grand est aussi traversée journalièrement par de nombreux automobilistes en provenance de Seine-et-Marne et du Val-de-Marne. En l’espèce, Piste cyclable ou pas,  cela ne changera rien, hormis peut être de décourager ces utilisateurs. Stratégie qui semblerait-il se développe sur la Capitale ? Ce serait une autre méthode plus clivante….

 

Pour terminer, notre modeste contribution de proposition serait d’instaurer un réseau de navettes électriques qui sillonneraient la ville dans tous les quartiers ?

 

Commenter cet article

Forgeron 13/08/2020 19:16

Vous aviez raison, on vaccine les RUSSES contre le COVID 19 et ensuite on validera ou pas le vaccin. Vladimir POUTINE applique la méthode Noiséene. Ce serait tout à l'honneur de la Municipalité ?

Didier M 10/08/2020 08:56

Voici un exemple de cahier des charges de la CAPI AGGLO Isère, très complet….

Vous pourrez constater le sérieux du travail bien fait de ce GUIDE VELO, contrairement à Noisy-le-Grand.
Sur quelles bases techniques les élus ont décidé ?
De nombreuses rues impactées sont sous la gestion du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis. Je m’étonne du silence assourdissant du Conseiller département élu de Noisy-le-Grand dans cette affaire.
Bonne lecture
Cliquer sur: Guide-velos-CAPI-final-BD

ADIHBH-V 09/08/2020 09:57

Fonds mobilités actives Aménagements cyclables.
Second Appel à Projets2020.
Date de dépôt des dossiers: du 10/07/2020 au 30/10/2020: https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/aap-amenagements-cyclables202010juillet2020 Une page de questions fréquentes est disponible et mise à jour sur https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/velo-et-marche
Toute demande de renseignements concernant cet appel à projets doit être formulée auprès du service transport de la Direction Régionale de l’Équipement, de l’Aménagement et du Logement de votre Région ou envoyée à l’adresse suivante:
aapmobactives@developpement-durable.gouv

Projet Citoyen 08/08/2020 16:54

Bonjour,
Voici la position du groupe Projet Citoyen sur ce sujet :
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=746500172813697&id=438764750253909
⚠️???? Nouvelles pistes cyclables sur Noisy : VITE FAIT, MAL FAIT !
Les noiséens ont vu récemment apparaître de nouvelles pistes cyclables sur les principaux axes de la ville. Ces aménagements d'une longueur de 10,6km ont été décidés et financés par la ville de Noisy le Grand pour un coût de 280.000€.
Nous voulons tout d'abord être très clair : Nous avons toujours soutenu le développement d'un réseau de pistes cyclables et nous le soutenons encore, mais pas de cette façon ! Nous ne pouvons cautionner le choix de la municipalité de pratiquer la méthode de l’écologie punitive et d'agir sans concertation préalable.
▶️ L'aménagement actuel est bâclé et va avoir de graves conséquences en termes de circulation routière et donc de pollution dans une ville déjà en situation de saturation. Nous craignons également que ces aménagements mal réfléchis renvoient une image négative du développement de l’usage du vélo et aboutissent donc à l’effet inverse de celui recherché.
L'aménagement actuel est donc pour nous totalement inacceptable tant sur le fond, que sur la forme :
▪️ La méthode : Une absence totale de concertation !
Comment est-il possible en 2020 que de tels aménagements soient réalisés sans un solide travail de concertation préalable ? Comment ne pas avoir anticipé que cette méthode du passage en force (“on installe puis on verra”) est source d’incompréhension et va aboutir au résultat inverse de celui recherché : dresser les automobilistes contre les cyclistes.
La réalisation de ces pistes cyclables aurait nécessité la mise en place en amont d'ateliers de travail associant techniciens, élus, riverains et représentants d'association de cyclistes et d'usagers de la route. Nous considérons en effet que l'espace public appartient à tout le monde et que les différents usagers doivent pouvoir s'exprimer et travailler ensemble : cyclistes, piétons, automobilistes, usagers des transports en commun, personnes en situation de handicap etc.... Un aménagement de cette ampleur ne peut pas être décidé en petit comité mais doit faire appel à l'intelligence collective et doit être réfléchi de façon globale pour éviter les erreurs et améliorer son acceptation collective !
▪️ La réalisation : De graves incohérences pour un résultat bâclé !
Comme de nombreux noiséens, notre équipe a déjà constaté de graves incohérences sur la réalisation de ces pistes cyclables : potelets mal installés, peinture au sol potentiellement glissante, coupures de pistes cyclables par des voies automobiles sans visibilité, pistes mal positionnées etc…
Pire encore, de nombreuses pistes cyclables ne permettent pas le passage des autobus générant de facto d'importants retard en heure de pointe pour les usagers des transports publics. La mise en place de pistes cyclables ne doit pas se faire au détriment des transports en commun. Une vraie réflexion de long terme doit donc être menée en parallèle sur les transports en commun. Le développement de l’usage du vélo ne passe pas uniquement par la réalisation "à la va-vite" de pistes cyclables mais par une POLITIQUE GLOBALE.
Pour développer l'usage du vélo, il faut pouvoir circuler mais il faut également pouvoir stationner le vélo de façon simple et sécurisée. Comment un usager pourrait-il être inciter à se rendre le matin à vélo à la gare s’il n’a pas la certitude de retrouver son vélo le soir ? Il est donc inacceptable d’avoir réalisé ces pistes cyclables sans installation préalable de parkings à vélos devant les gares, les écoles, les infrastructures publiques et aux cœurs des quartiers. Sans ces parkings à vélos, les résultats de l’évaluation sera de toute façon faussée.
Autre réflexion, la réalisation de pistes cyclables doit être réfléchie à long terme et intégrée dans le schéma d'aménagement urbain de la ville (PLU) en reculant par exemple l'emprise foncière des nouveaux immeubles pour élargir les trottoirs et créer des pistes cyclables sans empiéter sur les voies routières déjà saturées. Une réflexion sur l’augmentation du nombre de places de parking souterraines pour voitures et pour vélos dans les nouvelles constructions doit également être menée.
???? C'est donc un carton rouge que nous attribuons au Maire pour cet aménagement bâclé et contre-productif. Nous invitons fortement la municipalité à changer de méthode et à corriger d’urgence les erreurs constatées avant la rentrée de septembre.
Nous allons demander un rendez-vous au Maire pour comprendre les raisons de cet aménagement et lui présenter notre vision de ce que pourrait être un Plan Vélo réfléchi et co

Mr ROCHER 08/08/2020 15:25

Bonjour,
j'ai posé la question à Mr Testa quand au projet de piste cyclable sur Verdun, pour savoir comment ils pensaient faire au regard des problèmes de circulation notamment de poids-lourds déjà existants sur cette rue et aussi au regard de son contexte général: gabarit, stationnement, limitation de tonnage mal respectée... J'ai également attiré son attention sur le fait que si l'idée qui courre de la mettre en sens unique, dans un sens ou dans l'autre, était appliquée, cela créerait au niveau des flux de circulation non seulement dans la rue mais aussi sur le quartier, des problèmes disproportionnés par rapport à l'intérêt réel apporté par une piste cyclable... Voici sa réponse:
"Pour le moment, aucune piste cyclable ne sera créée dans la rue de Verdun. Une réflexion sera menée avec les habitants lors d'atelier entre 2020 et 2021 avec le sujet du stationnement et de la circulation des poids-lourds sur le quartier"
De toute façon cette histoire de pistes cyclables effectuée; on ne sait pourquoi dans la précipitation, (ou promesse politique suite aux élections ?) va créer d'énormes problèmes d'embouteillages parfaitement prévisibles sur des sites où il y en a, malheureusement, t cela, c'est parfaitement prévisible...
Mais surtout et plus grave, cette installation va créer nombre des situations intrinsèquement potentiellement dangereuses dès l'origine... Même en faisant attention, il y aura forcément des accidents... Evidemment la responsabilité en sera toujours et facilement attribuée à l'usager, automobiliste ou cycliste, et non au concepteur qui restera toujours blanc comme neige...
Je ne suis pas du tout contre les pistes cyclables et raisonne ici en usager et en dehors de toute connotation politique, mais il y a un problème actuellement avec cette forme d'écologie actuelle qui qui consiste à faire un peu n'importe quoi n'importe comment sans en peser le pour et le contre...
Vous pouvez publier si vous le voulez...
Cordialement.
Alain Roché