Réponses à nos questions par les candidats aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020

Publié le par AADIHBH-V

_____________________________________________________________________

LES CANDIDATS AUX ÉLECTIONS

MUNICIPALES DE NOISY-LE-GRAND

S’EXPRIMENT POUR L’ADIHBH-V
______

Réponses à nos questions par les candidats aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020

_____


Ci-dessous, les réponses des candidats sont classées
dans l’ordre d’arrivée :

Courriel de Patrice VELLA
Cliquer ici :


_____

Courrier de Fabrice SCRÈVE
Cliquer ici :


_____

Courrier de Vincent MONNIER
Cliquer ici :

_____

Courriel d’Emmanuel CONSTANT
Cliquer ici :

_____

Courrier de Michel BARBIERI
Cliquer ici :

_____

Courrier de Brigitte MARSIGNY
Cliquer ici :

_____


Michel PAJON
Commentaire de l’ADIHBH-V


Michel PAJON n’a pas jugé utile de répondre aux sollicitations de l’ADIHBH-V malgré notre relance par courriel en date du 05 mars à 16h11. C’est son droit le plus absolu, ce n’est pas un problème pour nous !

Ceci dit, dans son programme 2020 « j’aime NOISY », page 29, Michel PAJON indique qu’il achèvera l’aménagement du nouveau quartier Maille-Horizon-Nord et des Bas-Heurts.


Alors, pour l’ADIHBH-V la vraie question est : achever d’aménager les Bas-Heurts sur quel cahier des charges ?

Si ce futur achèvement consiste à reprendre le projet d’aménagement de la ZAC du Clos aux Biches avec des tours de 10 étages, comme le montre les strates des logements ci-dessous, l’ADIHBH-V dira encore une fois NON ; « je n’aime pas les BAS-HEURTS de PAJON ». Et nous repartirons pour un tour…

____

 


Retrouvez-nous sur Facebook

 

Commenter cet article

Shana 16/03/2020 16:20

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.

Alain Cassé_Président de l'ADIHBH-V 11/03/2020 17:11

Pour information, suite à son courrier, nous signalons à Michel BARBIERI que les quatre Architectes qui ont œuvré sur le « Projet alternatif » des Bas-Heurts en 2017 étaient effectivement salariés dans des Cabinets d’Architecture, mais n’ont jamais travaillé chez Christian DEVILLERS.
Aujourd’hui, ils sont à la tête de leur propre entreprise, il s’agit du Cabinet ASPHALT Architecture, qui se développe de façon très satisfaisante.

chabanou 09/03/2020 10:03

Réponses diversement intéressantes et argumentées....Que les uns et les autres soient rassurés, nous les habitants des Bas Heurts sommes toujours là et en action.

Alain Cassé_Président de l'ADIHBH-V 10/03/2020 11:05

Bien évidemment, nous avons toujours un savoir faire. De plus, nos avocats agissent dans des villes limitrophes et les Permis de Construire tombent comme des mouches