Inquiétudes sur le prolongement des lignes 11 et 16

Publié le par ADIHBH-V

LE PROLONGEMENT

 DES LIGNES 11 ET 16

EN QUESTION :

UN COLLECTIF CITOYEN

 À LA MANŒUVRE
______


Prolongement des lignes 11 et 16 : une exigence !

Inquiétudes sur le prolongement des lignes 11 et 16

Le Collectif citoyen se félicite que la ville de Noisy-le-Grand ait adhéré :

- à l’Association de promotion de la ligne 11 entre Rosny-Bois-Perrier et Noisy Champs (Conseil Municipal du 28 mars 2019).

L’adhésion de la Commune en tant que membre fondateur aux côtés de l’EPT Grand Paris Grand Est et des communes de Rosny-sous-Bois, Neuilly-Plaisance, Villemomble, Gagny, Neuilly-sur-Marne et Gournay-sur-Marne aura pour objet de promouvoir la réalisation de la ligne 11 dans sa totalité et dans les meilleurs délais, par l’organisation d’actions de communication et de sensibilisation, par la production d’argumentaires techniques, ou encore en étant l’interlocuteur privilégié d’Île de France Mobilités et des services de l’État sur le projet.

Richard TESTA (titulaire) et Françoise Guiche (suppléante) représenteront la commune au sein de l’association. À noter que l’implication de Françoise Guiche au sein du « Collectif citoyen pour le prolongement des lignes 11 et 16 » a motivé l’accord de la majorité des élus du Conseil municipal.

- à l’Association de promotion de la ligne 16 entre Saint-Denis-Pleyel et Noisy Champs (Conseil municipal du 16 mai 2019).

L’adhésion de la Commune à l’Association en tant que membre fondateur aux côtés de l’EPT Grand Paris Grand Est et des communes de Livry-Gargan, Clichy-sous-Bois, Montfermeil, Gournay-sur-Marne et Chelles aura notamment pour objet de promouvoir la réalisation de la ligne 16 dans sa totalité et dans les meilleurs délais, par l’organisation d’actions de communication et de sensibilisation au projet, par l’alimentation des études, ou encore en se constituant l’interlocuteur privilégié de la Société du Grand Paris, de l’établissement public Île-de-France Mobilités ou des services de l’État sur le projet.

Richard TESTA (titulaire) et Walid BEN M’HENNI (suppléant) représenteront la Commune au sein de l’association.

Compte rendu de la réunion du Collectif citoyen
avec Maud TALLET, Maire de Champs-sur-Marne,
 le 03 juin 2019.

Inquiétudes sur le prolongement des lignes 11 et 16

Après que la délégation du Collectif citoyen de Noisy-le-Grand ait présenté ses actions et objectifs, Mme Maud TALLET a développé les points suivants :

- La communauté de communes « Paris Vallée de la Marne » - dont le Maire de Chelles, M. Brice RABASTE, est très impliquée dans la réalisation du Grand Paris Express et le respect de son calendrier.

- Le tunnelier partira de Champs-sur-Marne vers Chelles. Le tracé est défini, les marchés également mais la Société du Grand Paris ne peut pas s’engager sur les délais de réalisation des travaux (à priori, entre 2027 et 2030).

- Face à cette incertitude, Mme Maud Tallet a gelé toutes les constructions de logements initialement prévues sur l’Ouest de sa commune, afin de ne pas placer les futurs habitants face à des difficultés de transport. Si elle n’a pas la main sur la vente des pavillons privés, en revanche, elle a fait paraître en septembre 2017 une lettre pour ses administrés intitulée « Main basse sur la ville » afin de les mettre en garde sur les conséquences de transactions qui modifieraient la configuration architecturale et sociale de la commune.

Qui plus est, elle a durci son PLU, réduit les hauteurs des immeubles, de 37m prévus par Épamarne à 11m et porté la taxe d’aménagement de 5 à 20%. Les seules constructions qu’elle n’a pu stopper sont celles situées au nord de la VPN.

- La Maire de Champs-sur-Marne informe régulièrement ses concitoyens sur les retards des travaux par l’organisation de Colloques Citoyens auxquels a participé la SGP et a utilisé les panneaux d’informations avec un message fort : « SCANDALE D’ÉTAT ! ».

- Tirant des leçons de la réalisation de la ligne 15 Sud, la SGP va préempter plus largement autour des puits d’aération (1 puits tous les 800m) pour éviter les aléas sur les constructions.

- La gare de Noisy-Champs du Grand Paris Express : Mme Maud TALLET indique avoir toujours dénoncé le gigantisme de ce projet surdimensionné et onéreux. Elle aurait souhaité une gare plus intégrée et plus modeste à l’heure où des économies sont demandées.

- Les parkings : la SGP n’en n’avait prévu aucun, mais après discussion, a consenti 74 places, ce qui est dérisoire eu égard les besoins. IDF Mobilité a décidé qu’elles seraient payantes. Mme Maud TALLET réfléchit pour que cette tarification soit la moins pénalisante possible pour les campésiens (ou champesois, selon les dénominations).
Elle estime qu’une réflexion globale sur la mobilité pourrait permettre de déployer des transports collectifs locaux adaptés aux flux pour inciter les usagers à ne pas emprunter leur véhicule.

- La gare routière rue Ampère : elle sera desservie par des autobus de la RATP et de Seine-et-Marne, ce qui générera un trafic important donc des problèmes de circulation automobile et de gêne pour les piétons. Mme Maud TALLET mène donc une réflexion sur l’accessibilité et l’aménagement de cette rue et envisage également une étude de même type sur la RN370.

- L’interopérabilité de la ligne 15 Est : suite à une réunion avec la SGP elle avait compris que seul un train sur deux desservirait Noisy-Champs. Elle était donc plutôt contre cette option. Mais lors d’une réunion avec Jacques BAUDRIER, élu à IDF Mobilité, il apparaitrait que cette information soit erronée.
Plus largement, Mme Maud TALLET considère que les territoires ne doivent pas être mis en concurrence et que la question qui doit prévaloir est « Quelle société et quels modes de transport souhaite-t-on pour demain ? »

Le tronçon de la ligne 11 de Rosny-Bois-Perrier à Noisy-Champs : Mme Maud TALLET, estime que cette ligne est importante pour désenclaver les communes concernées mais a fait remarquer que le plan Etat/Région 2015/2020 permet à peine de financer l’arrivée à la gare de Rosny-Bois-Perrier.

À la fin de cet entretien, la Maire de Champs-sur-Marne a accepté de relayer la pétition du Collectif citoyen vers ses administrés.

Conclusion :

Nos échanges avec Mme Maud TALLET ont été riches et ouverts, la délégation a senti une personne engagée pour la défense de sa ville et de ses concitoyens. Nous espérons que des campésiens viendront nous rejoindre pour démultiplier nos actions.

Notre pétition a recueilli à ce jour 1400 signatures dont 227 en ligne. Pour la signer :
https://www.petitions24.net-pour le prolongement des lignes 11 et 16 du métro jusqu'à Noisy-Champs

Françoise GUICHE
Collectif citoyen de Noisy-le-Grand

 

Commenter cet article

ADIHBH-V 14/06/2019 11:05

PLU de GAGNY annulé
Coup dur pour Michel Teulet, le Maire LR de Gagny, à huit mois des élections municipales. Le tribunal administratif de Montreuil a annulé le plan local d’urbanisme (PLU) de la commune en début de semaine.
C’est la 2e fois que le PLU de Gagny est ainsi retoqué par la justice. Une nouvelle victoire pour Endema 93, une association de défense de l’environnement, à l’origine du recours. Visiblement, les magistrats ont été sensibles aux manques de justification quant à l’urbanisation proposée par la municipalité.
«Le maire ne nous a pas écoutés »
« Nous avons prévenu la mairie depuis longtemps, souligne Brigitte Mazzola, présidente de l’association. Nous avons dévoilé tous nos arguments durant l’enquête publique. Nous avons même fait un recours gracieux pour éviter de finir devant les tribunaux. Mais le Maire Michel TEULET ne nous a pas écoutés. D’autant qu’en dehors des projets dans les carrières du Centre et de l’Ouest, près de 3 000 logements sont déjà prévus ».
Les associations de défense de l’environnement applaudissent donc des deux mains un tel jugement. « Ce PLU autorisait le grignotage des espaces naturels », tacle Emmanuel Lacroix, porte-parole de l’association des Carrière de l’Ouest, déjà satisfait du report du projet de 2000 logements sur le site.
Commentaire de l’ADIHBH-V
Lorsque l’on sait que Michel TEULET signait les PC au nom du Territoire T9, il y a de quoi être dubitatif !!!

ADIHBH-V 14/06/2019 08:16

En ce qui concerne l'urbanisation autour des Gares ou Stations du Grand Paris Express, le comportement de Champs-sur-Marne est totalement différent de celui de Neuilly-sur-Marne. A Champs, "pas de Métro, pas de logements". A Neuilly-sur-Marne, pas de prolongement de la ligne 11, mais peut importe, en avant pour 4200 logements sur Maison Blanche....
Comme quoi les Gouvernances politiques sont essentielles dans une commune pour préserver la "qualité de vie".