Retard prévu pour le prolongement de la ligne 11 arrivant à Noisy-Champs !

Publié le par ADIHBH-V

LA LIGNE 11


DU GRAND PARIS EXPRESS


A DU « PLOMB DANS L’AILE» !
______

Retard prévu pour le prolongement de la ligne 11 arrivant à Noisy-Champs !

La production de 7.000 logements sur la Commune de Neuilly-sur-Marne à l’horizon 2030, dont 4.200 logements au sein de la ZAC de Maison Blanche en cours de construction pourraient ne pas être desservis par  le prolongement de la ligne 11 du métro du Grand Paris Express, Rosny-Bois-Perrier _ Noisy-Champs.

Cette question tourmente les Maires des Communes concernées, mais surtout aussi les promoteurs de ce très grand programme immobilier en cours de réalisation. En effet, sur 58,6 hectares, ce nouveau quartier accueillera à termes près de 10.000 nouveaux habitants dans un secteur desservi actuellement par la seule ligne de bus 113 (Nogent-sur-Marne _ Mairie de Chelles).

Or, l’un des arguments forts des promoteurs qui doivent accueillir les premiers habitants en 2020, est bien l’arrivée du métro en 2025. Quatre stations ont été planifiées sur ce prolongement de la ligne 11, à savoir : Villemomble, Val Coteau (Neuilly Fauvette), Neuilly Maison Blanche (Neuilly Hôpitaux) et Noisy-Champs. Ainsi, l’argument « au pied de la future station de métro ligne 11 » devient fallacieux si le prolongement ne se fait pas !

Chez les Agents immobiliers de Neuilly-sur-Marne, tout le monde sait, mais personne ne dit rien, car il ne faut pas effrayer le client. Certains évaluent la baisse des prix de 5 à 8%, sans métro.

Cependant aujourd’hui tous les projets sur le territoire du ‘’Grand Paris Grand Est’’ (*) sont fragilisés soit par leur remise en cause, soit par un risque d’étalement de leur calendrier de réalisation, soit par manque de financement.

À ce sujet, le chiffrage d’aujourd’hui s’élève à 35 milliards d’euros au lieu des 22 milliards initiaux. Dans la réalité, tous les experts savent que le facteur « pi » s’appliquera comme dans tous les grands chantiers, et que le montant final sera de 80/90  milliards d’euros ! C’est bien la raison pour laquelle un début d’hypothèse de re-dimensionnement du réseau initial se présume, puisque une mission d’information est en cours pour revoir les priorités de déploiement du Grand Paris Express. Et oui ! Il va falloir prioritairement s’adapter aux transports parisiens des Jeux Olympiques 2024 !

 

Retard prévu pour le prolongement de la ligne 11 arrivant à Noisy-Champs !

Dans ce cadre, nous savons que le prolongement de la ligne 11 de Rosny-sous-Bois à l’interconnexion de Noisy-Champs, point de convergence avec le RER A  et les lignes 15 Sud et 16, a été enlevé du budget global du GPE de réalisation à un prochain Contrat Plan Etat Région. Ceci veut dire que le désenclavement en métro de Neuilly-sur-Marne et Villemomble attendra….

Par ailleurs, l’examen du PLU de Neuilly-sur-Marne nous annonce que la morphologie actuelle du site de Maison Blanche apparaît comme un lieu fermé sur lui-même, sans lien avec le tissu environnant. Son seul salut vient donc  du bus 113 qui circule sur la  RN 34 et traverse  la Commune d’Est en Ouest.

 

Retard prévu pour le prolongement de la ligne 11 arrivant à Noisy-Champs !

Par contre, une autre question critique se pose à la lecture de ce document d’urbanisme. Une question qui fâche puisque nous ne trouvons aucune allusion aux engorgements aux heures de pointes de la départementale RN 370 qui relie Neuilly-sur-Marne à Noisy-Mont d’Est sur l’axe Nord-Sud. C’est suspect…! Il va falloir consulter l’Etude d’Impact réalisée par le pétitionnaire à l’occasion de la création de la ZAC de Maison Blanche, et présentée préalablement à l’Autorité Environnementale.
 
En effet, il est impossible d’envisager que sur les 10.000 nouveaux habitants de Neuilly-sur-Marne, certains ne viennent pas travailler à Noisy-le-Grand sur le "Pôle Tertiaire de l’Est parisien", en voiture, en l’absence du futur métro qui permettrait un désenclavement. Ainsi, nous constaterons globalement un accroissement phénoménal de la demande de trafic sur cet axe structurant de la RN 370 qui ne permettra pas d’absorber l’accroissement des déplacements liés aux développements urbains de Neuilly-sur-Marne. Nous ne parlerons même pas de l’effet de shunt récurrent Nord-Sud en raison de cette saturation de la route de Neuilly pour rejoindre l’autoroute A4, qui provoque de fortes difficultés de circulation dans  les rues étroites  du quartier de La Varenne à Noisy-le-Grand et de La Garenne à Bry-sur-Marne depuis des années.

En conclusion, sans un maillage de transport efficace et cohérent, aucun essor économique, démographique et urbain ne pourra se développer pleinement dans l’Est parisien. C’est très préoccupant…

Le 17 octobre 2017, le conseil de territoire de ‘Grand Paris Grand Est’ demande à l’État :

♣    De confirmer la réalisation du prolongement de la ligne 11 de Rosny-sous-Bois à Noisy-le-Grand afin qu’il soit réalisé en 2025 comme convenu dans le schéma initial, et qu’il accompagne notamment les projets urbains portés par la Commune de Neuilly-sur-Marne conduisant à la production de plus de 7.000 logements à l’horizon 2030 dont 4.200 logements au sein de la ZAC de Maison Blanche, au risque, à défaut de transport structurant, d’engorger encore davantage les réseaux existants et de paupériser ces secteurs en développement,
♣    De ne pas reporter le calendrier de la ligne 16 dont les travaux préparatoires ont déjà démarré. Un tel report risquerait d’être extrêmement préjudiciable aux populations du territoire, d’autant que d’importants fonds publics ont été investis dans la rénovation urbaine et que plusieurs sites retenus pour ‘’Inventons la Métropole’’ se situent à proximité immédiate des futures gares,
♣    De mieux articuler l’enchaînement des travaux de réalisation de la ligne 15 Est jusqu’à Rosny-sous-Bois avec les travaux du prolongement de la ligne 11 entre Les Lilas et Rosny-sous-Bois, déjà en cours sur la Commune,
♣    De mobiliser les financements du TZEN3 afin que sa réalisation ne soit pas retardée,
♣    De permettre au Sud de la Seine-Saint-Denis d’être partie prenante de la préparation aux Jeux Olympiques 2024, grâce à l’amélioration de sa desserte en transport en commun.

Pour Jacques Mahéas, Maire de Neuilly-sur-Marne :

« Pour Neuilly-sur-Marne, l’enjeu est vital. La ligne 11 représente un formidable levier pour le développement et le désenclavement de notre ville. Avec deux gares, Val Coteau et Neuilly Maison Blanche, le prolongement de cette ligne permettra aux nocéens de rejoindre l’interconnexion de Noisy-Champs, point de convergence du RER A et des lignes 15 Sud et 16 du Grand Paris Express. Les temps de transports plus courts faciliteront les déplacements ainsi que l’accueil d’entreprises nouvelles sur notre territoire ».


_____

(*) Grand Paris Est Ensemble est un Etablissement Public Territorial composé des communes de Clichy-sous-Bois, Coubron, Gagny, Gournay-sur-Marne, Le Raincy, Les Pavillons-sous-Bois, Livry-Gargan, Montfermeil, Neuilly Plaisance, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand, Rosny-sous-Bois, Vaujours et Villemomble.

Contribution bibliographique :

-    Le PARISIEN , le 22 novembre 2017, Sébastien THOMAS,
-    Mensuel de Neuilly-sur-Marne : NEUILLY NOTRE VILLE, Novembre 2017
-    PLU de Neuilly-sur-Marne.

________________________

Retrouvez notre page Facebook:
https://www.facebook.com/Le-Vrai-Journal-de-Noisy-le-Grand-732266683571568/

 

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

Maitrerobert 02/06/2018 21:41

J habite villemomble et je galère tous les jours pour aller travailler à Paris
Le rer E fonctionne remarquablement très mal et on espère avoir une vie plus facile avec le métro!!!!