Le dispositif « Voisins vigilants » sur les Bas Heurts !

Publié le par ADIHBH-V

LE DISPOSITIF

DE PARTICIPATION CITOYENNE

DU QUARTIER DES BAS HEURTS

À NOISY-LE-GRAND
______

 

Le dispositif « Voisins vigilants » sur les Bas Heurts !

Dans la perspective d’améliorer le niveau de sécurité, des actions partenariales ont été développées, notamment en matière de prévention de la délinquance, entre les autorités de l’Etat, les élus locaux et les représentants Associatifs.

Afin de poursuivre ce mouvement et de promouvoir le concept de sécurité partagée, l’ADIHBH-V s’est emparée de ce sujet dès octobre 2013 afin de mettre en œuvre la participation citoyenne « voisins vigilants » sur le quartier des Bas Heurts, dans un cadre qui en définit les limites, garantissant par un suivi et un contrôle réguliers les libertés, les pouvoirs et les attributions de chacun.

Ainsi, un projet de protocole a été établi par notre Association, adopté en Assemblée Générale le samedi 19 octobre 2013 et présenté au Préfet de Seine-Saint-Denis, au Commissaire de Police de Noisy-le-Grand et à Michel PAJON, Maire de la Commune. Ce projet a été rédigé conformément aux dispositifs de :

-    La loi n° 2007-297 du 5 mars 2007, relative à la prévention de la délinquance,
-    La circulaire IOC/J/11/17146/J du 22 juin 2011,
-    Le Code Général de Collectivité Territoriale et notamment l’article L.2211-1,
-    Le Code de procédure pénale, notamment l’article 11.

Dans le secteur des Bas Heurts, où le dispositif de participation citoyenne est supposé être mis en place, il est instauré une solidarité de voisinage visant à adopter un comportement de nature à limiter et mettre en échec les actes de délinquance. À cet égard, afin de faciliter l’échange entre les différents partenaires (élus, forces de sécurité, population), des personnes référentes du dispositif « voisins vigilants » ont été désignées et clairement identifiées auprès des partenaires.

En aucun cas, les « voisins vigilants » ne sauraient se prévaloir de prérogatives administratives ou judiciaires pour mener des actions de contrôle ou procéder à des interventions en cas de constat d’infraction, hors les obligations légales inhérentes à tout citoyen. L’existence de ce dispositif n’exclut pas l’utilisation du 17 et 112 par les témoins ou victimes d’infractions (agression, cambriolage, vol,…).

Ainsi, cette démarche a fait l’objet de plusieurs réunions de mise au point avec le Commissaire de Police de Noisy-le-Grand, de nombreux courriers au Sous préfet du Raincy, au Directeur de Cabinet du Préfet de Seine-Saint-Denis, au Directeur Territorial de la Sécurité de proximité de la Seine-Saint-Denis, voire même au Ministre de l’Intérieur et au Premier Ministre, car cela traînait en longueur.

Depuis le début de l’année 2015, l’ADIHBH-V avait la certitude que le Commissaire de Police ne manifestait aucune objection à cette initiative, pas plus d’ailleurs que le Préfet de Seine-Saint-Denis. En fait, malgré ses discours, cela coinçait vraisemblablement chez l’ex Maire Michel PAJON qui gardait précieusement le dossier sous le coude.

 

Le dispositif « Voisins vigilants » sur les Bas Heurts !

Ceci est tellement vrai que lorsque Michel PAJON disparaît des écrans le 20 septembre 2015 lors des élections municipales partielles, dès le 15 octobre, Philippe GALLI Préfet de Seine-Saint-Denis adresse à Brigitte MARSIGNY le fameux protocole relatif au dispositif de participation citoyenne du quartier des Bas Heurts, pour signature.

Toutefois, conformément à ses promesses électorales, la nouvelle édile travaille activement aujourd’hui au développement de la Police municipale afin d’assurer une présence renforcée dans nos quartiers et répondre aux attentes de sécurité de la population. Ceci étant, l’ADIHBH-V ne voit pas de contre indication avec la mise en place conjointe sur le quartier des Bas Heurts du dispositif de participation citoyenne, il s’agirait même d’une complémentarité.

En effet, cette démarche de solidarité, en cohérence avec les autres dispositifs de prévention, renforcera le contact et les échanges au sein du quartier, puisque ce concept participe autant de la sécurité que du renforcement du lien social entre les habitants. Ainsi, en combattant l’individualisme, en développant l’entraide, le soutien aux personnes vulnérables, cette démarche est résolument citoyenne et génère des solidarités de voisinage.

Le dispositif « Voisins vigilants » sur les Bas Heurts !

Il contribuera donc  à l’accroissement du « sentiment de sécurité ». C’est la raison pour laquelle, après prise de conscience et examen de ce dossier par la nouvelle gouvernance municipale, l’ADIHBH-V souhaite une mise en place très rapide de ce concept « voisins vigilants » sur le quartier des Bas Heurts, à Noisy-le-Grand.

Depuis octobre 2013, nous avons déjà perdu beaucoup trop de temps…..


______

 

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

Vasseur 14/05/2017 21:27

Bonjour,
je suis étudiante en Arts Appliqués, nous avons actuellement un sujet sur le voisinage et je suis donc à la recherche de références graphique sur ce thème. Je pense que cela pourrait être bien de mettre le nom de l'illustrateur qui a réalisé l'image pour mettre dans votre article. Je ne parle pas que pour cet article, mais de manière générale. Si je ne les ai pas vu je m'en excuse par avance et j'espère pouvoir avoir accès à cette information dans vos prochains articles.

Alain Cassé-Président de l'ADIHBH-V 26/11/2015 16:54

Madame MF,

J’avais bien noté votre initiative « Voisins vigilants » dans votre quartier, il y a plusieurs mois. En fait, il semblerait que le label « Voisins vigilants » soit une entreprise (voir pièce jointe) ou tout du moins une Association. Ainsi, tout le monde pourrait se s’autoproclamer Voisins vigilants.

A l’ADIHBH-V, nous sommes dans une autre démarche puisqu’il s’agit de la notion de « Participation citoyenne » d’une Association conformément à la Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007. Il s’agit d’un protocole signé entre le Préfet, le Commissaire de police et le Maire de la Commune, faisant appel à des référents volontaires.

Il s’agit pour nous d’une initiative d’octobre 2013, votée en AG. La démarche n’a pas encore aboutit à ce jour, mais Brigitte MARSIGNY est favorable au projet comme elle a pu nous le confirmer ce jour. Reste maintenant à accomplir les formalités administratives : délibération en Conseil municipal, signature du Préfet, etc…

Après différentes réunions avec le Commissaire de Police, nous avions enfin compris que c’était l’ex Maire Michel PAJON qui bloquait l’avancement du dossier. Michel PAJON étant ‘hors piste’ depuis le 20 septembre 2015, dès le 15 octobre Brigitte MARSIGNY recevait le projet de protocole pour signature. Ceci explique cela !!!...

Toutefois, sachez que le Commissaire de police nous a fait restreindre le périmètre. En fait, il s’agit chaque fois pour être efficace, de petits îlots.

Bien évidement, dès que ce protocole sera public, je vous adresserais un exemplaire pour modèle.

Restant à votre disposition

BEBER 93 26/11/2015 16:08

Pas de rapport immédiat avec votre article, mais je lis sur le site de la ville qu'un noiséen a été victime des attentats du 13 novembre. De près ou de loin nous connaissons malheureusement tous quelqu'un qui a été touché. Aussi demain, je mettrais mon drapeau à la fenêtre en hommage à toutes les victimes. Restons vigilants et unis

MF 26/11/2015 08:46

Comment avez-vous fait pour réussir à créer ce concept VOISINS VIGILANTS. Moi, cela fait depuis 2013 que j'ai présenté le projet pour le quartier du CLOS D'AMBERT. PAJON m'a envoyé une lettre m'indiquant qu'il n'y a avait pas de problème d'insécurité et de délinquance à NOISY et j'attends toujours la réponse du commissaire de police et du chef de la polie municipale. Entre les deux tours des municipales 2014, j'ai envoyé un dossier à tous les partis politiques, et vous-même aussi, sans réponse à ce jour. J'aimerais bien vous rencontrer pour en discuter et pourquoi pas, étendre le périmètre au CLOS D'AMBERT, qui n'existe pas sur le plan de NOISY, comme vous devez le savoir.

v-elle 26/11/2015 14:51

La réponse est simple et s'est retrouvée dans les urnes du bureau 36, mon bureau de vote.....
Sanction du maire sortant.
Les dossiers ont du mal à avancer, sujets sensibles ?

v-elle 25/11/2015 13:42

Il faut croire que cet article n'intéresse pas grand monde au nombre des commentaires. Ceux qui seront concernés un jour ou l'autre par des dégradations, vols, ou pire en appeleront au Président de l'association.....
Nous sommes citoyens et comme vous avez pu le constater on ne peut pas tout attendre de l'état. Il faut être actifs......

Alain Cassé-Président de l'ADIHBH-V 25/11/2015 10:57

Le jeudi 26 novembre, l'ADIHBH-V a RdV avec Brigitte MARSIGNY, pour étudier le protocole "Voisin vigilants"

Forgeron 24/11/2015 10:35

Avez-vous des nouvelles fraîches pour la signature de ce protocole?

Surzur 56 24/11/2015 08:05

Forges D'AURIN,
Donnons un peu de temps à l'équipe en place. Je crois que des choses sont en court de réalisation.
Le recrutement ne se fera pas en quelques mois...... et des compétences car actuellement ils étaient formé à établir des PV autour du marché et aux zones payantes.......
Aujourd'hui il faut être Citoyens vigilants!

Forges d'AURIN 23/11/2015 07:46

Effectivement, le Police municipale de Bry-sur-Marne circule en permanence (42 Policiers pour 17500 habitants). Nous la voyons trois ou quatre fois /jour rue des Aulnettes. Celle de Noisy-le-Grand jamais. Et lorsqu'il faut enlever des voitures ventouses rue Pierre Brossolette, un mois après, après plusieurs appels téléphoniques, toujours rien.
Ces braves personnes devraient un peu sortir de leur bureau, et élargir le rayon d'action du Centre ville.

Valérie 23/11/2015 17:59

Le territoire de Noisy le Grand est assez vaste et les quartiers sont souvent éloignés. Avez vous déjà fait le trajet Les Richardets, Les Bas Heurts aux heures de pointe ? La présence de voisins vigilants permettra de créer le lien avec la future police municipale renforcée. Vous parlez de rayon d'action, ce n'est pas seulement pour la police municipale, mais aussi pour le nettoyage de la voierie par exemple. Il faut effectivement élargir le rayon d'action à un périmètre plus vaste que le centre ville...

secotine 22/11/2015 19:46

habitante des bas heurts,et en solidarité envers nos voisins,j ai toujours été vigilante depuis plus de trente ans pour veiller sur la moindre chose qui pouvais m alerter !! nous pouvons donc être complémentaires avec la police municipale pour être attentifs à certains faits qui paraissent anodins! une fenêtre ouverte,passages répétés, alarme qui sonne et un peu de présence envers nos personnes agées pour les rassurer.voilà ma conception de ( voisins vigilants) un peu plus de passage de la police municipale sera la bienvenue .bonne journée à tous.