L'A4 ne serait plus une frontière ?

Publié le par ADIHBH-V

ET SI LE FUTUR QUARTIER

DE LA GARE

DE BRY-VILLIERS-CHAMPIGNY

ENJAMBAIT L’A4

POUR REJOINDRE BRY ?
______

L'A4 ne serait plus une frontière ?

Un palais des congrès (1), des bureaux, un hôtel, un millier de logements, un peu d’activité logistique, un groupe scolaire, un gymnase, un jardin métropolitain et la gare « Bry- Villiers-Champigny », qui fera l’interconnexion entre la ligne du RER E et la ligne 15 Sud du Grand  Paris Express, ainsi qu’avec la ligne de bus en site propre Altival, tel est le projet de la ZAC Marne Europe, entériné au Conseil municipal de Villiers-sur-Marne le 12 novembre 2015.


Située en bordure de l’autoroute A4, au niveau du BRICORAMA de Villiers-sur-Marne, ce nouveau quartier de vie, voisin de la ZAC des Boutareines (ZAC de 10 hectares, qui accueille la grande surface de bricolage), s’étendra sur 11,2 hectares sur une partie de l’ancienne Voie de Desserte Orientale (VDO), une friche correspondant à des emprises réservées pour un projet de rocade (A87) dont ce tronçon n’a jamais vu le jour.

Dans sa pointe nord, la ZAC part de la bande de terrain située entre l’A4 et le magasin IKEA et elle s’étend le long de la D10 du côté de Champigny (Boullereaux). Le site est actuellement essentiellement occupé par un golf.


D’ici quelques années, ce quartier sera l’un des mieux connectés de la Métropole, à proximité des autoroutes A4 et A86,  à 22 minutes de l’aéroport d’Orly, 27 minutes de celui du Roissy. "Il permettra de relier Champigny, Bry et Villiers ", insiste Jacques-Alain Bénisti, député-maire LR de Villiers-sur-Marne.


Alors que la ZAC vient tout juste d’être entérinée, le projet a reçu le trophée d’argent de la meilleure stratégie de développement urbain à l’occasion du Sommet Infrastructures, Aménagement du Territoire et Immobilier (SIA) début novembre 2015 tandis que l’atelier Ruelle a gagné le Grand Prix de l’Urbanisme 2015.


Lire la suite de l’article sur : http://94.citoyens.com/2015/et-si-le-futur-quartier-de-gare-de-bry-villiers-champigny-enjambait-la4,19-11-2015.html

 

(1) – Nous comprenons mieux pourquoi le Palais des Congrès de Noisy-le-Grand était injustifié et fut abandonné par la nouvelle municipalité depuis le 20 septembre 2015.

 

 

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

ADIHBH-V 10/12/2015 10:01

Nos amis de l'Association de Défense du Clos d'Ambert (ADCA) communique:

L’actualité du Marnois – Clos d’Ambert Et ses environs

L’association de Défense du Clos d’Ambert (ADCA) a rencontré à plusieurs reprises le
nouveau maire de notre commune Madame Brigitte Marsigny depuis sa récente élection
et un dialogue constructif a enfin été instauré entre nous et la mairie.Vive le 20 septembre 2015 !

Nous sommes enfin écoutés ! Ce qui n’a jamais été le cas depuis la création de l’ADCA en
2008. Avant de quitter ses fonctions, la précédente municipalité a augmenté le nombre
logements sur le terrain du Clos d’Ambert à 1480 au lieu de 1200 selon le dossier de
création de la ZAC et ceci sans compter les nombreux commerces, le groupe scolaire et tous
des autres projets lancés autour du terrain du Clos d’Ambert :

=> dans un rayon de 500m environ: au sud de la ZAC 1500 logements (entre la Grenouillère
et la Butte Verte), au nord de la ZAC 1400 logements (Pointe de Gournay), à l’ouest de la ZAC
plus de 800 logements (rues du Clos et Clemenceau) et à l’Est (Jules Ferry – quartier du
Champy) encore 350 logements dans une zone déjà bien densifiée !

Il faut noter qu’une très faible partie de ces logements viennent déjà d’être réalisés et que tout
le reste a été stoppé et va être revu en concertation avec les habitants.

L’ADCA essaye avec ses moyens modestes (recours gracieux et contentieux) de bloquer
et d’annuler tous les permis de construire que l’ex maire, monsieur Pajon, a signé juste
avant de quitter la mairie.

L’ADCA soutient un projet d’aménagement réaliste et harmonieux avec le paysage urbain du
quartier qui est très majoritairement pavillonnaire, tout en prenant également en compte les
besoins sociaux des seniors / handicapés avec l’installation d’infrastructures appropriées, un
véritable parc public.

Suite à différentes réunions, l’ADCA a compris que la municipalité actuelle veut avoir des
projets d’aménagement plus réalistes, plus harmonieux et moins denses pour la ville de
Noisy-le-Grand.

Votre association, l’ADCA, a constaté que les habitants de notre quartier le Marnois / Clos
d’Ambert se sont abstenus au premier tour de l’élection régionale du 6 décembre (59,3%
d’abstention), alors que nous sommes tous concernés au quotidien par cette élection (les
écoles pour nos enfants, les rues de notre commune, les projets à réaliser pour notre ville,
l’emploi et les transports en commun à Noisy-le-Grand comme dans la région IDF).

Depuis huit ans votre association, l’ADCA, défend notre quartier contre le bétonnage
massif. Avec la nouvelle municipalité, un dialogue est possible et est ouvert. Nous
pourrons peut-être parvenir à la réalisation d’un projet d’aménagement harmonieux avec
notre quartier pavillonnaire, tout en respectant l’environnement et moins dense.
Nous avons la chance de pouvoir nous exprimer et de prendre notre destin en main.
Alors, le dimanche 13 décembre 2015, allons voter !

Association de Défense du Clos d’Ambert (ADCA) – Blog : noisy- association-adca.blog4ever.com

Surzur 56 29/11/2015 08:03

Votre article est intéressant et notamment si on fait une comparaison sur le prix du m2 pour les bureaux.
400 € le m2 à l'ouest. 230 € ramené à 90€ pour l'Est et 50 € pour la semaine et marne qui se situe en limite de Noisy le grand.
Pourquoi les entreprises choisissent l'OUEST, ou la Seine et Marne et non la Seine Saint Denis?
Pourquoi autant d'écart de prix? Il faut aussi mettre en évidence les taxes aux entreprises qui ont un impacts.
Pourquoi autant de bureaux vide à l'EST?
A mon avis, tous les aménagement qui se dessinent en Ile de France ne devraient pas se faire sous la responsabilité d'un maire , mais bien de la région et de manière équitable. ( Prix, charges, densification, transport etc..... )