A Noisy-le-Grand, la vengeance est un plat qui se mange chaud !

Publié le par ADIHBH-V

LA MEILLEURE DÉFENSE


C’EST L’ATTAQUE,


MICHEL PAJON


PASSE A L’OFFENSIVE


À NOISY-LE-GRAND!
______

A Noisy-le-Grand, la vengeance est un plat qui se mange chaud !

Le 20 septembre dernier la candidate Brigitte MARSIGNY a recueilli 46,4% des suffrages, soit 7231 voix et devient la nouvelle édile de Noisy-le-Grand.

Michel PAJON a immédiatement réagi en annonçant son intention de former un nouveau recours invoquant des irrégularités dans les tracts de la liste du Front de Gauche.

Le 30 septembre, soit seulement 10 jours après sa déconfiture, Michel PAJON contre attaque dans un tract distribué sur la ville et ouvre la « machine à claques ».

« Au terme d’une campagne d’une rare violence, menée dans un climat délétère et haineux, fondée sur des manœuvres déloyales et des promesses irréalistes et intenables, seules 33  voix nous séparent de la victoire » tempête-t-il !

Michel PAJON devrait savoir que la politique, ce n’est pas le royaume des bisounours. De violence physique il n’y en pas eu lors de cette campagne électorale, mais la violence psychologique dès qu’elle est transmuée en problème spécifiquement politique et électoraliste semble le seul moyen de se faire entendre dans une démocratie paralysée par la sclérose idéologique des gouvernances et par l’aveuglement d’élus de plus en plus coupés des citoyens qu’ils prétendent servir mais qui ne pensent pas comme eux.

« Chacun connaît mon amour pour notre ville et l’attachement viscéral qui me lie à Noisy et à vous »……… « Travaillant sans relâche pour la rendre plus belle, plus agréable à vivre et pour lui donner la place qui selon moi lui revenait de droit »

Encore heureux qu’en 20 ans de règne, Michel PAJON a fait des choses bien sur la ville, il ne viendrait à personne l’idée de le contester. Mais pour autant, cela lui donnait-il le droit de préempter la ville pour 26 ans et encore plus si Dieu l'avait voulu, en condamnant par avance l’opposition municipale privée des moyens de s’exprimer publiquement, c'est-à-dire politiquement ? N’en déplaise à certains, mais c’est ce type de patrimonialisme qui n’est plus acceptable aujourd’hui.

Dans ce tract, Michel PAJON utilise un raccourci facile et passe partout en parlant de climat délétère et haineux, tout en stigmatisant le Front de Gauche.

Ceci lui permet de faire l’économie d’une véritable analyse politique des causes de son échec électoral. Analyse qui semblerait se dérouler actuellement  au sein de la section du parti socialiste de la ville sous forme de règlements de comptes, puisque nous en retrouvons certaines effluves nauséabondes dans une lettre du 10 octobre dernier de Michel PAJON aux « camarades socialistes de la motion A », suite à un vote du jeudi 08 octobre 2015. Vote qui, pour la deuxième fois lui sapait le moral et anéantissait ses illusions après l’échec de son poulain Laurent DUMONT.

Quelques morceaux choisis pour la postérité: « J’ai vécu jeudi soir une trahison qui m’a fait plus mal encore que notre défaite du 20 septembre dernier à 33 voix près »….. « cette trahison laissera des traces…..,ceux qui en sont à l’origine devront un jour en payer le prix »…….. « Ces charognards que j’ai vus à l’œuvre jeudi… ». Bigre, il ne fait pas dans la dentelle le camarade Michel !

Deux déculottées en 20 jours, vous avouerez que ça peut faire très mal !!!... Une troisième aux prochaines élections législatives de 2017, et c’est la fin de sa carrière politique.

En parlant de rare violence lors de cette campagne électorale, Michel PAJON alimente un sensationnalisme racoleur bon marché, qui lui permet à peu de frais de donner à son électorat  toutes les garanties apparentes d’une victimisation légitime. Et pourtant, selon nous, hormis les traditionnelles invectives de circonstances en campagne électorale, et contrairement au « tract bleu » des dernières élections législatives des 10 et 17 juin 2012, le patrimoine immobilier du candidat ne fut pas dévoilé en 2015. Comme quoi, nouveau candidat, autres mœurs.


Violence verbale d’un jour, violence  toujours,

A Noisy-le-Grand, la vengeance est un plat qui se mange chaud !

Si aujourd’hui Michel PAJON s’insurge contre une rare violence, c’est l’hôpital qui se moque de la charité. Nous sommes nombreux à pouvoir témoigner que ses différentes mandatures furent placées sous le signe d’une "impétuosité" chronique sur la ville. Sans vouloir soulever à nouveau  le débat sur le harcèlement dont furent victimes les habitants du quartier des Bas Heurts de Noisy-le-Grand pendant 10 ans, rappelons quelques périodes de la vie publique de ces dernières années.

 

En réunions publiques sur l’aménagement du quartier des Bas Heurts,


Le 17 juin 2014, l’ex Maire déclarait : « S’il faut utiliser l’artillerie lourde, il y aura des expropriations, il ne faut pas rêver, il ne doit pas y avoir d’ambiguïté,…, la solution terminale doit être globale ».


Le 06 novembre 2014, ce fut diabolique : « Je n’ai pas été élu pour enfiler des perles. Je me suis fait élire à deux reprises en 2008 et 2014 sur ce programme », assène-t-il. « Ça fait 10 ans que je travaille dessus, et nous irons jusqu’au bout. »
Boum, boum……prenez ça dans les gencives !


Des procès en veux- tu, en voilà…


Mais que devraient dire certains élus de la commune qui se sont retrouvés devant le Tribunal de Grande Instance de Bobigny, en citation directe, et ensuite devant la Cour d’Appel de Paris pour des écrits ou des propos qui sont restés en travers de la gorge de l’ex édile !


Sans oublier d’autres procès qui ont cheminé dans l’ombre et celui bien évidement du Président de l’ADIHBH-V qui fut victime d’une plainte en « diffamation publique envers un citoyen chargé d’un mandat public » de la part de Michel PAJON (Député Maire PS). Sept ans de procédure, pour finalement s’entendre dire, après trois Cours d’Appel, deux Cassations et une QPC (Question Prioritaire de Constitutionalité) devant le Conseil Constitutionnel, par les Magistrats de la Cour d’Appel de Versailles en juin 2013: « le message incriminé était tenu par un internaute sur le blog d’une Association de Citoyens de Noisy-le-Grand (ADIHBH-V), dans le cadre d’un débat politique et démocratique autour de la vie de leur Commune. Dès lors, il ne pouvait être considéré que comme une expression du doute de ces derniers sur la compatibilité des différentes fonctions exercées par leur élu (député-maire), par rapport à l’Intérêt Général, et en particulier l’intérêt des personnes les plus démunies. Et donc comme ne dépassant pas les limites de la critique admissible à l’égard d’un homme politique qui devait montrer, dans un tel contexte, une plus grande tolérance, et comme ne constituant donc pas une atteinte à l’honneur et à la considération de Michel PAJON .... ».


Les Juges de Versailles exprimaient très concrètement qu’il n’y avait pas  diffamation. Michel PAJON était débouté de sa plainte, Alain CASSE était relaxé sans le moindre euro de « dommage et intérêt » (1), le tribunal ayant jugé qu’il n’avait pas subit de préjudice après sept ans de procédure !!!.....

C’est exact, Alain CASSE est toujours de ce monde, nous l’avons rencontré.


Des propositions d’achat  à "vil prix", lors de préemptions !


Dans le cadre de préemptions (négociations "amiables") de la commune, c’est ce que Michel PAJON  appelait en réunion publique acheter au « prix du marché » dans des conditions humaines, en se référant aux propositions de France Domaine.


Quelques exemples significatifs, qui infirment ses propos :


1    -  43 chemin des Aulnettes (quartier des Bas Heurts) :
-    
DIA (Déclaration d'Intention d'Aliéner) vendeur : 650.000 €,
-    Prix
France Domaine : 625.000 €,
-    Prix
SOCAREN (Président Michel PAJON) : 480.000 €,
-    Jugement  du TGI (Tribunal de Grande Instance de Bobigny : 637.000 €,
-    Prix confirmé par la Cour d’Appel de Paris
-    Achat de l’EPF-IdF : 565.000 €
Comme il s’agit d’une négociation amiable, l’EPF-IdF dit : à ce prix nous n’achetons pas. Fatigué et dépressif, après plusieurs mois de combat, le vendeur lâche l’affaire pour 565.000 € et se retire en Normandie. Perte pour le vendeur : 72.000 €


2    - 24 rue Pierre Brossolette (Quartier des Bas Heurts) :
-    DIA vendeur : 830.000 €,
-    Prix France Domaine : 830.000 €,
-    Prix Commune de Noisy-le-Grand : 500.000 €,
-    Jugement du TGI de Bobigny : 863.000 €,
-    Achat de la Commune de Noisy-le-Grand : 863.000 €,


3    -  58 rue Pierre Brossolette (Quartier des Bas Heurts) :
- Prix France Domaine : 420.000 €,
- Achat de la SOCAREN (Président Michel PAJON) : 345.000 €,


Alors, spoliation ou pas, nous posons la question ?


Et si nous parlions maintenant de manœuvres déloyales ?


Depuis plusieurs années, l’Association musulmane Fraternité Noiséenne était à la recherche d’une salle de prière afin d'améliorer leurs conditions indignes de prière (prières de rue, dans des locaux inadaptés,...). Ils avaient identifié un local au Champy, fermé depuis plusieurs années et devenu propriété communale depuis 2011. Malgré plusieurs requêtes auprès de Michel PAJON, surtout à l'approche de la fermeture de leur salle de prière dans un foyer en Avril 2015, afin d’obtenir la mise à disposition de ce bien communal, la réponse fut toujours négative.


Toutefois, en juin 2015, après l’invalidation des élections municipales de Noisy-le-Grand par le Conseil d’Etat, et de nouvelles élections se profilant à l’horizon, l’ex Maire sollicite précipitamment le Président de l’Association pour lui proposer cette même salle. Et en même pas 15 jours, ce qui était impossible depuis plusieurs années fut possible. La mise à disposition de ce local communal au Champy était prévue jusqu'à mi-octobre 2015, puisque ultérieurement des projets étaient avancés avec le bailleur i3F.


Par la suite, l'Association serait passée dans un autre local communal de 300 m² aux Richardets. En fait, pour être exact, il s'agissait d'un entrepôt communal de 1.100m² occupé par un entrepreneur qui se serait vu invité à libérer 300m² pour être loués à l'Association. Bien sûr, après des travaux conséquents que la Mairie aurait financés pour pouvoir  louer (isolation, eau, chauffage, électricité,...). L'entrepreneur passant de 1.100m² à 800m².


Le coup de pouce clientéliste était génial, mais il semblerait que la mèche ait fait long feu, car le 20 septembre au soir Michel PAJON pour 33 voix, devait quitter le décor.

Depuis, la nouvelle municipalité a demandé à Fraternité Noiséenne si elle souhaitait rester au Champy ou aller au Richardet. Elle a choisit de rester au Champy et  a signé cette fois-ci un nouveau bail d’un an avec la Commune, puisqu’il n’y aurait pour le moment pas plus de projet I3F que de "beurre en broche" ! Du coup, pas de travaux aux Richardets et l'entrepreneur Prosper AYOUN de RC Concept garde ses 1.100m².


Michel PAJON cultive sa revanche,
Brigitte MARSIGNY s’attaque aux dossiers chauds,


Deux projets emblématiques de l’ancien Maire vont être enterrés, soit le Port de Plaisance et le Palais des congrès. Nous pourrions en ajouter un troisième en refusant l’acquisition du Bois-Saint-Martin. Brigitte MARSIGNY veut aussi remettre à plat le projet Bas Heurts et abandonner la construction de 1500 logements, pour une urbanisation plus en adéquation avec l’enclavement du quartier, mais aussi la révision du projet Clos d’Ambert et ses 1200 logements.


Enfin, nous attendons beaucoup des audits sur les finances de la ville, car le vrai pouvoir, c’est l’argent. L’argent est déversé par millions d’euros chaque année sur les collectivités (Etat, Région, Départements, Métropole,…).

À cette occasion, si nous en venons aux chiffres, nous aimerions connaître, entre autres, le budget communication de la ville, le budget réservés aux frais de justice et le montant de la kyrielle d’études réalisées par des cabinets spécialisés qui n’aboutiront jamais.


En conclusion, Michel PAJON aurait dû montrer, dans ses 20 ans de gouvernance, une plus grande tolérance et une véritable écoute. Nous espérons que Brigitte MARSIGNY aura une plus grande empathie pour les citoyens de cette ville.


______


(1) – Christophe GREBERT, Journaliste, Conseiller municipal Modem et blogueur de PUTEAUX (92) était convoqué  devant la Cour d’Appel de Versailles, pour « diffamation », suite à une plainte en Citation directe de Joëlle  CECCALDI RAYNAUD, Maire UMP (LR) de PUTEAUX, huit jour après Alain CASSE, pour exactement la même plainte, et devant les trois mêmes Magistrates. Christophe GREBERT fut relaxé et à bénéficié de 5.000 € de « dommages et Intérêts » après trois ans de procédure.

 

 

 

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

BEBER93 29/10/2015 11:05

Ne soyez pas trop victimes du syndrome de Stockholm.... suffit, de trop parler de notre ancien maire. Il avait déjà beaucoup de place avant dans ce blog pour les raisons que nous connaissons. Aussi voyons un peu ce que fait la nouvelle équipe municipale. Savez vous si l'audit financier est lancé ?

Certes toutes ces informations et commentaires sont très intéressants et montrent bien que l'analyse de la défaite est limitée à la faute des autres.... jamais de remise en question proprement dit. Mais cela c'est typique de la politique, le droit d'inventaire fera peut être partie de la réflexion de ceux qui sont dénommés les " hypocrites , traites etc... et qui auront de futures ambitions sur la Ville.

ADIHBH-V 28/10/2015 14:09

Dans le PARISIEN du 16 octobre dernier, nous apprenons que Michel PAJON regrette l’abandon de la MARINA. Selon lui, ce projet était bénéficiaire de 30 M€ grâce à la revente des terrains aux aménageurs. Nous retrouvons bien là le Michel PAJON Architecte et Marchand de biens. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas en réunion publique qu’il a fait la démonstration de la rentabilité de cet aménagement. Il faut dire qu’il n’est pas plus loquace sur la rentabilité de la fameuse guinguette des bords de Marnes : la PERGOLA.

Ce Port de Plaisance était encore une « danseuse de l’ex Maire » et un véritable gouffre financier tant en investissement qu’en fonctionnement.

Nous en voulons pour preuve notre rencontre avec le Président du Port de Plaisance de Neuilly-sur-Marne (relire notre billet du 25 novembre 2014). Extrait :

« …..nous poursuivons tout de même notre démonstration ! Armé de nos statistiques, avec un trafic maximum en été de 200 bateaux de plaisance/an au passage de l’écluse de Neuilly sur Marne, le Port de Plaisance de Noisy-le-Grand disposera d’une capacité 1620 nuitées (90 anneaux x 180 jours), soit pour chaque bateau passant par l’écluse, le devoir de séjourner 8 nuits au Port de Noisy-le-Grand (1620 nuitées / 200 bateaux). C’est probablement un minimum pour découvrir les charmes de la Capitale de l’Est Parisien…….

À une encablure de chez nous, le Port de Nogent-sur-Marne n’a que 10 anneaux réservés au passage fluvial, et a bénéficié de 455 nuitées en 2013, soit 1,24 nuitée / jour. Comme quoi, les escales y sont furtives, avec même une baisse de 26 % par rapport à 2012 »

Au regard de ces chiffres, l’Agent Immobilier Michel PAJON couvrirait peut être l’investissement initial (quoique nous n’y croyons pas), mais sûrement pas les coûts de fonctionnement par manque de fréquentation. Les Noiséens respectueux des deniers publics ne doivent avoir aucun regret.

Issard 28/10/2015 09:45

Je constate que le FN était la béquille de Michel PAJON pour cette élection partielle, et bien évidemment aussi en mars 2014.
Lorsque nous savons qu’au prochaines élections Régionales de décembre 2015, le programme de ce parti d’extrême droite prévoit l’abandon du Grand Paris Express, jugé trop cher, nous mesurons la cohérence des idées de Michel PAJON dans le développement économique de l’Est parisien, en tant qu’homme politique !!!...

AC 27/10/2015 20:54

Lu dans le PARISIEN du 15 octobre sous la plume de Sébastien THOMAS.
Deux projets emblématiques de Michel PAJON vont être enterrés : Le Palais des Congrès et la Marina. Villiers-sur- Marne, ville limitrophe est en train d’en construire un. Si on en a besoin, on pourra l’utiliser.

Tout de suite Michel PAJON alimente la contestation en notant un « manque d’ambition » de la nouvelle édile. Il assène une critique en disant que le Palais des congrès de Villiers-sur-Marne est trop petit avec seulement 1.000 place et qu’il n’est pas financé.

En fait le Palais des Congrès de Villiers-sur-Marne s’inscrit dans le projet du quartier Marne Europe porté par EPAMARNE dans le cadre du Grand Paris, à côté de la nouvelle Gare de la ligne 15. Ce projet prévoit de développer 600 logements, 70.000 m² de SDP de bureaux, entre 10.000 et 25.000 m² de Commerces, un Groupe Scolaire de un Palais des Congrès.

Ce projet participa au développement économique de l’Est Parisien, tout autant que les projets mégalomaniaques de Michel PAJON à Noisy-le-Grand. Quant au financement, nous n’avons pas plus d’info à Noisy-le-Grand.

Avec Michel PAJON, c’est toujours pareil, tous les autres élus sont des stupides, lui seul détient la vérité. C’était devenu insupportable, mais il n’a jamais rien compris….

Josiane C 27/10/2015 16:22

J’éprouve toujours une certaine jubilation à lire les propos de Michel PAJON. Je constate que cet homme a de la suite dans les idées.

1- Lors du Conseil municipal du 04 juin 2015, si vous vous souvenez, il déclarait : « Permettez-moi simplement de vous dire avec une forme de solennité liée à ce moment particulier, que j’attends la décision du Conseil d’Etat avec confiance (évidemment sur les Conseil de son Avocat,, qui manifestement est un très mauvais pronostiqueur), sérénité, mais aussi avec détermination. La confiance, c’est celle que j’ai aujourd’hui dans la justice de mon pays, une justice que je souhaite impartiale et éclairée. »

2- Mais dans son courrier du 16 octobre 2015, la défaite étant consommée, il est évident que le ton change comme nous pouvons le lire dans un commentaire ci-dessous. « Personne, en effet, ne pouvait anticiper les manœuvres de la droite au sein-même de cette institution (Le Conseil d’Etat).

Adieu, veau, vache, cochon, couvée et même je rajouterai « confiance » et « sérénité »

Et oui, si nous revenons à la déclaration du 04 juin : « Dans une démocratie, le peuple est le premier juge, le choix du peuple est le plus incontestable des jugements »

Alors Michel PAJON, arrêtez de faire du foin avec votre recours. Vous allez encore une fois vous ridiculiser. De la hauteur Monsieur, de la hauteur et de l’honneur. Vingt ans, c’étais déjà beaucoup…

Chabanou 27/10/2015 15:33

Merci pour toutes ces informations.... le torchon brule on dirait...entre camarades.

Surzur 56 27/10/2015 12:09

Ou peut on avoir l'analyse de Pajon?
Cela me conforte dans mon analyse ,personnelle, concernant le role du FN et sa complicite avec le PS.
Ce serait bien que le FN donne son avis sur ce tract distribue entre les 2 tours.

Forges d'AURIN 27/10/2015 20:58

Si Emmanuel CONSTANT était courageux, il pourrait donner son avis sur son compte Fecebook

Jacques 26/10/2015 18:46

Monsieur Pajon devrait s'inspirer de la règle n°1 du management : quand ça va c'est grâce aux collaborateurs, quand ça va pas c'est de la responsabilité du manager !

Issard 26/10/2015 20:45

C''est la preuve que Michel PAJON n'est pas un manager

Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand 26/10/2015 18:32

Michel PAJON suite, en 4 :

« Le FN, n’ayant obtenu que 9,63% des voix au premier tour, n’a pu se maintenir au second tour. Avec le FN présent au second tour, nous gagnons de 1200 voix »

De mieux en mieux, Michel PAJON regrette l’absence du FN au second tour ! Mais bien sur , vieille technique MITTERRANDIENE des Socialistes qui date de 1981, pour contrer la Droite.

Posons nous maintenant les bonnes questions. Pourquoi le FN ne diffuse pas de tracts au premier tour, et pourquoi le FN distribue un tract au second tour alors qu’il est hors circuit ? Qui finance ce tract ? Et nous comprenons mieux aujourd’hui pourquoi au deuxième tour le FN appelait à voter MP sur le Marché et a demi mot dans sa feuille de choux.

Michel PAJON élu avec les voix du FN, je rêve…

Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand 26/10/2015 18:18

Michel PAJON, suite, en 2 :
« Le départ précipité de mon Directeur de Cabinet, qui devait être notre Directeur de Campagne, a réduit notre puissance de feu au cours de la campagne ».

Comment ? Que faut-il entendre ? Qu’en mars 2014, son Directeur de Cabinet était aussi son Directeur de Campagne aux municipales !

Mais comment peut-on mélanger les genres ? Voilà une question intéressante pour le prochain audit du nouveau Maire lorsqu’il va aborder la « description des fiches de fonctions du personnel de la Mairie»!.

Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand 26/10/2015 17:54

Michel PAJON, suite :
« Personne, en effet, ne pouvait anticiper les manœuvres de la droite au sein-même de cette institution… »
MP insinuerait-il que Brigitte MARSIGNY (LR), Avocate, aurait pu influencer les Magistrats du Conseil d’Etat ? Mais c’est une insulte au Conseil d’Etat. Cest indigne pour un Député qui dit respecter la Justice de son pays, En fait il ne respecte rien du tout !

Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand 26/10/2015 17:43

Et bien voilà, nous l’avons sous les yeux la fameuse lettre n° 2 du 16 octobre de Michel PAJON « aux hypocrites et à tous ceux qui ont la mémoire courte du PS ». Il évoque très exactement 14 faits qui l’on lourdement pénalisé durant cette campagne électorale.

Mais en fait, c’est incomplet, il manque un 15e élément puisqu’il oublie de ce remettre lui-même totalement en cause. Lui il n’y est pour rien dans cette défaite, ce serait même la faute à Emmanuel MACRON. Quel culot, pour un Capitaine d’équipe nous disons chapeau Monsieur PAJON. Mais il n’a pas compris que les Noiséens ont votés contre MP, comme contre SARKOZY en 2012

Poursuivons pour rire un peu, en 1 : « Notre Avocat nous ayant affirmé qu’il n’y avait pas une chance sur un million pour que le Conseil d’Etat annule les élections de 2014, nous n’avions pas préparé le terrain pour cette campagne » (Que veut-il dire MP, qu’il in’avait pas arpenté les cages d’escalier du Pavé Neuf ?...).

Nous, qui connaissons bien les Avocats, nous n’en n’avons jamais rencontré un seul qui nous ait annoncé une quelconque défaite ! Toujours gagnant, mais à l’ADIHBH-V c’était vrai puisque nous avons gagné 7 procès contre la Commune et Michel PAJON. Pas une seule défaite en 11 ans. Nous lui recommandons de changer d’Avocat. Ou alors il faut qu’il joue à la Loterie Nationale MP, ou encore à l’Euromillions. Une chance sur un million, c’est la chance que nous avons de gagner. Et bien MP, il a gagné, bravo et toutes nos félicitations

Michel 26/10/2015 00:03

Le drame majeur reste quand même que plus de 60% de gens se sont abstenus !
Il y a du boulot pour la municipalité actuelle pour redonner du sens (ou de l'intérêt) politique aux citoyens.
Une des clefs de l'avenir est là.

Surzur 56 25/10/2015 08:00

Dans cette élection qui a été le plus d’impact? La Victoire de Madame Marsigny ou la Défaite de Monsieur Pajon qui a fait Noisy le grand!
Effectivement il a fait des choses bien. Mais j’ai du mal à trouver lesquelles et dans la balance des « BONNES ET MAUVAISES CHOSES » les mauvaises choses pèsent plus que le clientélisme qui est pour certain a été une bonne chose.
Dans le mauvais:
La réfection de la piscine, oui, mais pourquoi pas une de taille olympique ( bassin de 50 m et plongeoir) et dans le centre ville ou l’accès est compliqué?
Une mairie qui se fissure!
Une construction dangereuse à flanc de colline et en profondeur sur un terrain ou d’innombrables rivière souterraine circulent et risquent de poser à termes des dégâts. Il suffit de se poser la question: Pourquoi les fondations et poteaux ont été renforcés au niveau du parking de Vinci. La mairie qui se fissure + des renforcement des fondations et poteaux sur la même zone est une sonnette d’alarme.
Des bus qui ont du mal à se croiser place de la libération et ailleurs,
Des pots et festivité réservé aux amis,
Des freins à la circulation automobile: Suppression d’une voie avenue Paul Pambrun, aucune amélioration pour la route de Neuilly, une pour traverser la ville……
Dire qu’il a réaliser deux nouveaux gymnases l’un est en remplacement à la démolition de celui de la piscine et l’autre fait suite à celui qui a pris feu à la butte verte.
A des augmentations d’impôt pour réaliser des acquisitions,
Aux 14 zones d’études… et à toutes les incidences qui en découlent et votre article est clair sur le sujet.

L’équipe en place a gagnée avec 33 voix d’avance. Mais cette victoire doit rester modeste car nous ne saurons jamais ce qui a eu le plus d’influence sur ce résultat et éventuellement combler l’écart de 2014.


Je vais essayer de citer 33 raisons:

A la direction de campagne?,
A des personnes qui se sont investit dans leur quartier voyant les bulldozer arrivé?
Au Front de Gauche?
A l’ADCA sur son blog en faisant un article sur son blog?
A votre Blog ses articles sur le Blog?
Aux habitants de Villeflix qui se sont plus mobilisés ou dans d’autre quartier à l’inverse?
A la qualité de la rédaction des tracts?
A avoir fait une campagne plus propre et ne pas être rentre dans le jeu du FN et de Pajon?
Aux portes à portes?
Aux réunions publique?
A l’intervention de Maire de Villiers sur Marne, comme celui de Bry sur Marne?
Au soutien de personnalité comme Madame Valerie Pecresse?
A une union dés le premier tour?
A Pajon qui a contacté des personnes et qui ne fallait pas qu’il les réveillent
A quelques personnes qui se sont mobilisés pour faire voter des personnes qui n’avaient plus envie,
A l’engagement de signer pour l’ouverture de la maison de retraite des Opalines?
A la promesse de faire des réfections des routes?
A la nouvelle liste
A la communautés Musulmane?
Le fait que ce soit la commission de la préfecture qui organise les élections?
Le soutien de Bruno Bechizza ?
Aux Habitants du Clos d’AMBERT? qui les ont placé au niveau du score en tête suivi de très prêt des Bas Heurt.
A cause des permis affichés par Pajon aux clos d’Ambert? dont les habitants ont compris que le mal allait arrivé. Et si Monsieur Pajon avait attendu le résultat du conseil d’état et ne pas afficher des permis entre l’annonce et son départ, le résultat aurait pu être autre .
Au refus de Pajon de s’engager pour l’avenir des Bas heurt?
Aux comportements de certains ex-élus par rapport à la population? Notamment le soir du résultat du premier tour ou Madame Marsigny a été en tête un Elu a été à la limite de l’insulte vis à vis a tord d’un habitant. Ou, ’ai entendu sa réponse «  Je sais pour qui voter maintenant »!
A la politique du gouvernement actuel?
Aux raz le bol du Gouvernement Actuel?
A la hausse des Impôts foncier?
Aux abstentionnistes? Pour moi ils ont un rôle important sur le résultat.
A ceux qui sont partis en Vacances?
Au tract du FN entre les 2 tours. Qui avant le premier tour n’avait pas les moyens de faire un tract programment parti remboursable et entre les 2 tour il a les moyens d’en faire un non remboursable, puisque éliminé?
A ce que l’opposition obtient Michel Simon comme salle publique?
A la venue de Madame Taubira et Monsieur Bartelone?

Voilà au moins 33 bonnes raisons et il y en à plein d’autre…… Toutes les voix ont comptés cette fois et c’est tant mieux.
Je pourrai en ajouter une autre raison comme: la Persévérance de Madame Marsigny à vouloir faire de la politique sur la ville


33 voix c’est effectivement dérisoire et la partie n’est pas gagné dans le temps, car Il y ont 4 ans pour faire leurs preuves……

Et monsieur Le Député c’est très bien que c’est son comportement lors des réunions publique, des entretiens avec les habitants et personnel, de sa façon de se comporter en Conseil Municipal qui la fait mettre dans le camps des perdants……et j’espère définitivement. j’attend avec hâte le résultat de l’audit.

PS: pour mettre un peu d’humour: Encore une autre raison: Moi et mon épouse! Non c’est l’union qui a fait gagner et non une ou quelques personnes


Le 20 septembre ce n’était pas son jour!

Forgeron 25/10/2015 06:36

Après un premier roman de Michel PAJON aux « camarades socialistes de la motion A » publié le 10 octobre, il se dit dans le milieu Socialistes en pleine déconfiture de Noisy-le-Grand qu’un second roman vient d’être publié le 16 octobre dernier , s’adressant cette fois-ci aux « hypocrites et à tous ceux qui ont la mémoire courte ». Sûrement les mêmes abonnés d’ailleurs

Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand a-t-il reçu ce communiqué ? D’après mes informations, cette fois ci Michel PAJON ferait une analyse détaillée des raisons de son échec !

Alain Cassé-Président de l'ADIHBH-V 25/10/2015 11:54

Forgeron, vous nous faites beaucoup d’honneur, mais nous ne sommes pas dans la Short List de Michel PAJON. Tout simplement nous échangeons parfois par SMS.
Donc Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand lance un appel aux Socialistes Noiséens: Qui peut nous communiquer cette fameuse lettre du 16 octobre. Très souvent nous recevons des informations anonymes dans notre boite aux lettres que nous n’exploitons pas, car non vérifiées, alors attendons nous partons à à la pêche avec un filet dérivant.