Élections municipales: décryptage et mises au point...

Publié le par ADIHBH-V

MICHEL PAJON BATTU,


 NOISY-LE-GRAND LIBÉRÉE,


 PLUS QUE JAMAIS !

Élections municipales: décryptage et mises au point...

Noiséennes, noiséens, vous avez dit 33, et tout a basculé.

Pour seulement 33 petites voix d’avance, Brigitte MARSIGNY (Les Républicains), est devenue le 20 septembre 2015 le nouveau Maire de Noisy-le-Grand, après 20 ans de règne autocrate sur la Ville.

Élections municipales: décryptage et mises au point...

Les résultats sont les suivants :

        - Liste Brigitte MARSIGNY, 46,4% (37 élus/49),
        - Liste Michel PAJON, 43,2% (11 élus/49)
        - Liste Sylvie MONNIN, 7,42% (1 élus/49)
        - Abstention : 55,6%

Le Maire sortant, après avoir refusé de serrer la main tendue de Brigitte Marsigny, dans un discours haineux et revanchard, tacle le Front de Gauche qui s’est maintenu au second tour.

Selon lui, il porterait une lourde responsabilité dans l’échec de la gauche !

Mais il faut tout dire, et Le Vrai Journal de Noisy apporte la précision décisive suivante:

Lors des négociations avec le PS le lundi 14 écoulé, si effectivement Michel PAJON proposait 10 postes, dont 3 Maires Adjoints, il refusait catégoriquement de renégocier son programme électoral.

Alors dans ce cas, quelle était la signification d’un accord factice et seulement d’opportunité pour aller à la soupe (comme EELV et MRC)?

Le Front de Gauche a des valeurs morales, qui ne sont pas négociables et pas seulement électoralistes.

Oui,  Monsieur le candidat, que feriez vous demain sur l’aménagement des Bas Heurts ?

Vous n’avez même pas répondu au courrier de l’ADIHBH-V sur ce sujet. C’est très significatif de votre état d’esprit, et les électeurs ne s’y sont pas trompés en vous sanctionnant. Effectivement c’est plus simple avec EELV qui s’autoproclame maintenant grand bâtisseur devant l’éternel.

Ensuite, Michel PAJON enchaîne en proclamant que cette ville est à 54% à gauche, mais elle passe à droite, regrette-t-il. Ben oui, normal, certains d'entre nous regrettons bien que la France soit à droite et que pourtant nous avons récolté en 2012 un Président qui, lors du discours du Bourget, se disait de gauche !

 

Élections municipales: décryptage et mises au point...

Michel PAJON oublie consciencieusement de dire aux électeurs présents que dimanche dernier, le FN de Michel PAULIN appelait à voter Michel PAJON.

Technique bien connue d’une vieille magouille du Mitterrandisme des années 1981 qui perdure toujours. Pas très très beau tout cela…

Enfin, Michel PAJON ose claironner que la droite va opposer les populations. De qui se moque-t-il ? Faut-il lui demander quelles étaient ses motivations objectives lorsqu’il a loué en 2005, à l’Association Fraternité noiséenne un pavillon sur les Bas Heurts, situé à 4 m du jardin du Président de l’ADIHBH-V, pour créer un lieu de culte et une école coranique. N’y aurait-il pas par hasard quelques intentions perverses ? Alain Cassé n’a pas la réponse mais il ne lui est pas interdit de poser la question aujourd’hui ! Mais, pan sur le bec, tout se passe bien.

Lorsque Brigitte MARSIGNY prend la parole, huée par les ‘aficionados’ de Michel PAJON, elle confirme qu’elle a fait une campagne dans le respect de ses adversaires.
En effet, rien sur le patrimoine immobilier de certains ex élus ; aucune boule puante, comme nous avons pu le voir, par ailleurs, les deux derniers jours de campagne ! Elle rappelle qu’elle n’a pas fait de fausses promesses électorales et que la concertation et la transparence seront ses motivations essentielles.

Alors oui, peut être que cette nouvelle équipe n’a pas d’expérience, mais qu’elle était l’expérience de Michel PAJON lors de son arrivée en 1995 ? Tous les Maires présents hier soir ont mentionné qu’ils seront présents à ses côtés pour lui donner un coup de main, si nécessaire.

Par ailleurs, des Maires des villes frontalières, tels Bry et Villiers-sur-Marne, sont unanimes et ont affirmé lors d’une réunion publique que Michel PAJON avait établi un véritable mur de Berlin entre les départements du 93 et du 94. Son idéologie avait rendu le travail intercommunal impossible.
Ainsi, alors qu’une intercommunalité doit être en premier lieu un bassin de vie, l’ACTEP veut bien de Noisy-le-Grand, mais sans Michel PAJON.

Noisy-le-Grand se retrouve donc maintenant dans l’intercommunalité « Paris Grand Est », avec Clichy-sous-Bois, Vaujours, Coubron, etc…
Rien à voir, aucune relation de proximité, un échec en devenir. Mais à  qui la faute ?

À cause de personnages politiques comme Michel PAJON, qui font profession de la politique depuis bien trop longtemps, il faudrait rénover notre système démocratique aujourd’hui complètement atrophié et réduit pour l’essentiel à l’élection.
Et encore, c’est beaucoup dire lorsque l’on pratique le clientélisme, le communautarisme, le télémarketing, le porte à porte dans les cités et les courriers ciblés pour des raisons électoralistes évidentes.

En fait, nos régimes peuvent être dits démocratiques, mais nous ne sommes pas gouvernés démocratiquement.
Noisy-le-Grand n’échapperait pas au phénomène.
Après 20 ans de règne, il s’agissait d’une gouvernance ultra personnalisée. Certains disent même que nous étions tout simplement en "Monarchie élective". Nous avons la démonstration que cette « mal-gouvernance » pervertit les rapports entre gouvernants et gouvernés.

Vous trouverez ici la réponse au 55,6% d’abstention du 20 septembre !

Nous verrons bien demain dans la poursuite de la concertation, puisque nous allons reprendre le projet d’aménagement des Bas Heurts, dit du Clos aux Biches, sur de nouvelles bases, pour faire un beau quartier.

______


P.S. (Post Scriptum, sans jeu de mot…) Michel Pajon, annonce son intention de déposer un recours. Il dénonce que le : « Front de gauche a fait usage du logo du Parti communiste sur son bulletin de vote alors que c’était lui qui avais l’agrément du PC ».

 

Commenter cet article

Jeannot des clapiers 05/10/2015 15:21

Effectivement, Le Front de Gauche a des valeurs morales, qui ne sont pas négociables et pas seulement électoralistes, et nous pouvons saluer leur grandeur.
Dans l'administration et la gestion d'une ville, c'est le Maire, il a les pleins pouvoirs. Les décisions se préparent en Bureau du Maire, organe restreint constitué du Maire et d'adjoints "choisis", ensuite, ces décisions sont soumises au Conseil Municipal, le Maire ayant la majorité les décisions prises en Bureau sont donc toujours validées, les Conseillers de la majorité étant en quelques sortes ficelés.
Autant dire que pour le Font de Gauche, rejoindre la liste de M. Pajon était se vendre au diable puisque M. Pajon entendait ne rien changer à son programme électoral. En d’autres temps, EELV ne s’était pas encombré de principes, reniant leurs positions pour manger au râtelier-Pajon (voire l’article précédant /Abstention record à Noisy-le-Grand)
Au Conseil Municipal de Noisy, depuis la nuit des temps pajonnesques, la majorité siégeant n'était que carpe, jamais un commentaire, aucune participation au débat, seul le chargé de lecture du document pré-rédigé servait sa litanie ! Pour dissiper l’ennui bon nombre de ces conseillers y papotaient, et l’on pouvait même, voir une certaine enseignante y corriger ses copies d’élèves.
Ils sont désormais tous libérés, compris M. Pajon qui pourra consacrer tout son temps à sa fonction de député, réalisant enfin le non cumul des mandats ……et une promesse, de plus, tenue !

Alain Cassé-Président de l'ADIHBH-V 25/09/2015 12:57

Amandine, si vous voulez parler des élus LR, UDI, Modem et Noisy solidaire, il n'y a vraiment aucun soucis. Les invitations perdurent depuis 2005 et nous ne voyons pas la raison d'en changer

Amandine 25/09/2015 10:14

Nous comptons bien que vous les invitiez à nouveau cette année...Peut être y aura t'il une page consacrée aux évènements associatifs dans le Noisy Mag ?

Henri de MARTIN 25/09/2015 06:33

Salut Alain

Le champagne était-il bon? Je suppose que tu as fêté l'évènement après la défaite de celui qui t'as pourri la vie pendant quelques années...
J'ai été ravi quand j'ai vu l'annonce ce matin sur BFM. J'espère que tous tes ennuis finiront à la rivière. Au fait, tu entretenais des relations avec le nouveau maire?
Maintenant tous les espoirs sont permis.
Ciao à toi et bisous à Madame.
A bientôt j'espère, et au plus tard à notre repas annuel...
Henri

SM 25/09/2015 06:28

Bonjour Monsieur Cassé,

Je vous remercie pour vos articles. Vous avez beaucoup de courage et c'est très rare dans le monde actuel .

Je suis content pour votre quartier comme pour tous les quartiers de Noisy le Grand, puisque pour reprendre votre article Noisy le Grand est libérée et délivrée , plus que jamais ! comme le disait un ancien Maire autocrate.

Ancien Maire mauvais perdant puisque j'ai cru lire sur son site internet "que seule la voix du peuple faisait foie, comment une candidate ne peut elle pas comprendre cette base de la démocratie ".

J'étais assesseur pour Madame Marsigny et j'ai dépouillé dans le bureau de vote où la femme du maire était très énervée !

Que de plaisir mais aussi d indignation pour moi qui ne connaissait pas ce monde de …. et de ……….. qui viennent du camp qui les dénonce mais se trompe dans la reprise des faits.

Je continue ma bataille contre les amis de Michel PAJON (promoteur immobilier , syndic et conseil syndical).

La roue tourne, mon syndic annule de son propre chef une Assemblée Génerale que j’attaque pour irrégularité sans même attendre la décision de justice !

C'est la panique chez eux !

Bien amicalement et n’hésitez pas si vous avez besoin d un coup de main

DW 25/09/2015 06:19

Bonjour Mr Cassé,

Voici une nouvelle bien réjouissante, ça nous fait un ………………………………………… à la trappe.
Je savais que le temps nous vengerait, il n'a que ce qu'il mérite et il va traverser le désert pendant quelques années..
Mais vous verrez il va essayer d'organiser son retour et il se représentera aux prochaines municipales.
On verra bien mais c'est déjà un bon coup de massue pour lui.

A bientôt.

ADIHBH-V 24/09/2015 20:48

En 11 ans, nous n'avons jamais vu un Conseiller municipal PS-MRC à l'une de nos deux Fêtes de quartier des Bas Heurts. Encore moins bien évidemment le moindre reportage dans Noisy mag.
Et bien nous espérons quelques petites photos dans le prochain journal municipal, lors de notre prochaine Fête d'Automne le 03 octobre prochain, ou nous allons presser 1200 Kg de Pommes pour faire 400 litres de jus de pomme.
Ca va bouger à Noisy-le-Grand

Alain Cassé 24/09/2015 12:03

Pour une fois soyons sérieux et parlons pouvoir d'achat. Je souhaiterais que nous ayons une pensée émue pour ces ex Conseillers municipaux PS et EELV qui, Professeurs de leur métiers, viennent de perdre subitement, à cause de Michel PAJON les 2500 €:mensuels d'argent de poche. Ce n'est pas rien lorsque subitement vous devez réduire votre train de vie, renégocier vos prêts bancaires, supprimer l'argent de poche de vos enfants et petits enfants. A l'approche de Noël c'est un coup dur. Pour l'une d'elle, elle ne pourra même plus corriger ses copies lors des séances du Conseil municipal; la vie est parfois cruelle.
Ceci dit, économiquement parlant, nous pouvons estimer cette perte à 30% pour le plus capé (car, en plus, Vice président du Conseil département du 93) et 45% pour les autres.
Moi qui suis sensible, je verse une larme....mais finalement je vais peut être conserver mon pavillon. Alors, l'un dans l'autre: CHAMPAGNE!

MENDES - Champigny-surMarne 23/09/2015 15:44

Bonjour,

C'est une bonne NOUVELLE! En souhaitant que la nouvelle municipalité ne reprenne pas le dossier vous concernant comme son prédécesseur! Vous devriez être tranquille au moins pour 4,5 années!

Cordialement

M MME MENDES

beber93 23/09/2015 16:35

Merci pour votre message, ne vous inquiétez pas, nous avons appris à ne dormir que d'un œil et à être 33 plus vigilants...

Alain Cassé 23/09/2015 14:53

Salut Jean Pierre,
Ce succès a pour origine plusieurs facteurs:
1- Un raz le bol sur l'ancien Maire qui avait oublié qu'il n'avait simplement qu'une délégation de pouvoir,
2- La droite en tête au premier tour, qui crée une dynamique. Nous entendions sur la Ville: Allez cette fois ci il est cuit, encore un effort et c'est bon!
3- La forte implication de l'équipe de campagne de Brigitte MARSIGNY,
4- Le manque de fusion des listes PS-FdG. Ce qui pour moi était une évidence à partir du moment ou Michel PAJON ne voulait pas revoir son programme électoral,
5- Michel PAJON, après 20 ans d'autocratie municipale , se croyait incontournable. Grosse erreur de stratégie!
6 - Et puis, bien évidemment l'implication dans la campagne de certaines Associations de défense des quartiers de Noisy-le-Grand (dont l'ADCA et l'ADIHBH-V), puisque finalement le sujet était devenu politique, à partir du moment ou l'ex Maire refusait de négocier les projets.
7- Une abstention massive de la Gauche, qui n'a plus confiance, mais peut être aussi de la Droite?

En ce qui te concerne, félicitations pour tes succès contre les Eoliennes du CHATIN, là aussi le Conseil municipal à capitulé. Comme quoi, la lutte paye toujours, mais cela peut être long lorsque l'on a affaire à des teigneux.

Gisele 23/09/2015 13:30

J'ai bien rigolé avec votre interprétation sur Christian DOUILLARD, suite à son tract, et sur ces conseils, j'ai voté PS. J'aurai dû me douter, car déjà sur La Varenne lorsqu'il prenait une initiative, il y avait un risque évident que ça tourne au vinaigre? Ca n'a pas loupé, il soutien Michel PAJON, et pan l'autre là dans la foie!
Merci Monsieur DOUILLARD, vous êtes de bons conseils, moi qui suit naïve, j'en redemande pour les élections régionales, mais dés maintenant je peux vous annoncer que ce ne sera pas BARTOLONE.

JP DEMEYERE-95 23/09/2015 12:24

Je suis fier de toi mon toulousain, bravo, mais s'il n'y avait pas eu votre affaire, parmi vos adhérents, combien auraient voté à droite?
Les medias pensent qui c'est la désunion des partis de gauche qui est la responsable de l'échec du PS.
Et toi ?

Forges d'AURIN 23/09/2015 11:01

Deux choses qu’il faut avancer:

1- la presse nationale et les barons du PS (Bartolone, Cambadelis, Faure,….) diabolisent le FdG de Noisy-le-Grand. Mais la vérité est ailleurs, et nous engageons tous les journalistes à lire immédiatement sur le blog de « On a le droit de voir rouge » le billet intitulé : Dites 33…merci docteur..
En effet le FdG nous démontre qu’il a de vraies valeurs lorsqu’il refuse la soupe insipide et fadasse avancée par Michel PAJON et un autre baron du PS 93. C’est tout à son honneur. Les citoyens en ont assez de ce système démocratique aujourd’hui complètement atrophié, réduit pour l’essentiel à l’élection. Election de Noisy-le-Grand dans laquelle nous naviguons dans les eaux troubles du communautarisme, du clientélisme, du télémarketing et autres tracts nauséabonds. Stop, à la gouvernance noiséenne ultrapersonnalisé après 20 ans d’autocratie.

2- Lorsque Brigitte MARSIGNY gagne avec 33 voix d’avance, vous ne pouvez ignorer le travail antérieur des Association de défense des quartiers qui ont lutté depuis des années contre les projets pharaoniques de l’Architecte en Chef Michel PAJON. A titre d’exemple, en faveur de Brigitte MARSIGNY, 11 bureaux dépassent 50%, 12 bureaux s’en approchent très près. La palme d’or revient à l’ADCA sur le Clos d’Ambert, bureau n° 36 : 63,92%. Suit l’ADIHBH-V en seconde position sur La Varenne, bureau n° 10, avec 61,19%. Dans cette victoire, le rôle des Associations de défense fut décisif.

Michel PAJON et ses ouailles englués dans leurs ambitions et leurs certitudes jacobines ne sont pas de très grands stratèges. Aveuglés par leur égocentrisme, ils n’ont rien compris aux souhaits des noiséennes et des noiséens.

Michel 23/09/2015 10:10

BRAVO et CHAPEAU POUR LE FRONT DE GAUCHE !
Tout ne s'achète pas, même en politique. (Malgré certains cas trop nombreux...)
Un mandat aux côtés de l'ancien maire leur a permis de faire le tour du problème et de refuser d'aller à "la gamelle" et de continuer à suivre, expliquer et relayer ( grâce à leur blog :http://www.on-a-le-droit-de-voir-rouge.org/) toute l'info des conseils municipaux.
Eux qui ont réellement oeuvré et appliqué une démocratie participative en faisant « tourner" leurs représentants au cours d'un même mandat.
Personne n'est détenteur immuable de son poste et une véritable équipe ne se constitue plus "les doigts alignés sur la couture" !

Merci Madame MONNIN et les autres... Les régionales arrivent....A bientôt dans les urnes

Alain 23/09/2015 11:04

Pour avoir assisté à plusieurs réunions publiques du FdG et de Michel PAJON, vous comprenez tout de suite la différence en regardant la disposition des chaises dans la salle. Tout est dit

VALOU 23/09/2015 09:29

Allez.... si j'osais, je dirais presque merci à Michel PAJON, car "grâce" à lui nous avons fait des rencontres incroyables, lié des amitiés et créé une vraie chaine de solidarité entre nous. Il est battu, aujourd'hui...

Nous mêmes nous nous sommes battus, défendus et la bataille du pot de fer contre le pot de terre a été parfois très difficile

Voilà presque 11 ans jour pour jour que notre combat a commencé. Durant ces 11 années nous avons énormément travaillé, nous avons parfois douté, été démoralisés, mais à chaque fois nous nous sommes soutenus, réconfortés et nous avons avancé en étant "SOLIDAIRES VRAIMENT". Certains d'entre nous avaient des maris, pères, enfants, amis, .... qui ne sont malheureusement plus là, mais pour lesquels nous avons une pensée et qui seraient sans doute fiers du combat que nous avons mené et que nous continuerons différemment nous l'espérons avec un travail encore plus constructif.

Jacques 22/09/2015 22:57

Remettez-vous en cause Monsieur Pajon, on pourrait trouver facilement plus de 33 électeurs à sensibilité socialiste qui n'ont pas voté pour vous ! L'arrogance et le mépris des habitants ne peut motiver un vote. Idem pour EELV qui a perdu son identité pour se mettre au pas. Quelle tristesse de vous voir en T-shirt rose les jours de marché ! Il va vous falloir du temps à tous pour comprendre que vous êtes responsable de votre défaite. Bravo au Front de Gauche qui a eu le courage de se priver de postes pour rester digne.

Forges d'AURIN 22/09/2015 16:05

Brigitte MARSIGNY enregistre de très bons résultats dans de nombreux bureaux. 11 bureaux dépassent 50%, 12 bureaux s’en approchent très près. Ceci étant, il est évident que les Associations de défense des quartiers qui luttent depuis plusieurs années, avec seulement 33 voix d’écart en faveur de BM, ont joué un rôle primordial. La palme d’or revient à l’ADCA sur le Clos d’Ambert, bureau n° 36 :63,92%. Suit l’ADIHBH-V en seconde position sur La Varenne, bureau n° 10, avec 61,19%. Michel PAJON n’a rien compris, il paye maintenant.
Cela va lui laisser du temps pour aller à l’Assemblée nationale avec son Attachée parlementaire, pour faire son métier de Parlementaire. Dans cette histoire nous faisons coup double, c’est merveilleux

val² 22/09/2015 17:16

Fiers d'être du bureau de vote 36....

Patrick Granville 22/09/2015 15:19

Depuis dimanche 20 septembre, notre ville de Noisy est entrée dans une nouvelle ère emplie d'espoir et de libertés. Le pouvoir démocratique des 36 urnes noiséennes a parlé. Il a sorti les sortants mais mis dans une colère noire leur leader. Pourquoi ce dernier s'imaginait-il que la ville lui appartenait et que ses assistés clientélistes lui vouaient la plus grande dévotion ? J'en ai vu à la mairie un qui pleurait en disant je lui doit tout : mon boulot et mon logement, il avait l'air tellement désespéré. S'imaginait-il faussement que la nouvelle équipe en place allait tout lui reprendre ? Les résultats d'un audit d'experts chevronnés seront rendus publique.Tous les contribuables doivent savoir ce que sont devenus leurs impôts après 20 ans de préemptions et d'autocratie absolue dans cette ville. Combien de commerçants du Centre ville ruinés, qui accablés d'impôts et de taxes ont dû baisser le rideau, faute de pouvoir gagner leur vie. Citoyen de cette ville, j'ai eu l'occasion d'assister, comme d'autres témoins oculaires, à plusieurs Conseils municipaux présidés par le maire sortant. Je n'ai retenu qu'intolérance, abus de pouvoir et propos méprisants, avec micro coupé, envers les femmes de l'opposition ( FdG et UMP+UDI). Pas étonnant alors mais prévisible qu'aucune union de la gauche prônée par Cambadelis n'ait pu être mise en place au second tour à Noisy. Trois leçons à tirer: 1- Respecter son adversaire politique au lieu de s'essuyer les pieds sur lui avant même de lui demander de faire respecter son choix. 2- Qui prévoit gouverne bien. 3- On ne sème que ce que l'on récolte. Après si longtemps, l'ex maire adjoint E. Constant va retourner devant ses élèves, le dos au tableau. C'est une situation humaine qu'il a oublié depuis, mais où il pourra retrouver un oral de proximité. Bon vent monsieur Constant. Patrick Granville

duch 93 22/09/2015 14:54

Peut-on passer sous silence les paroles du perdant Pajon ? Après avoir refusé de serrer la main de B. Marsigny, le perdant vociféra qu’il n’avait jamais participé à une campagne aussi déloyale …..Comment peut-on déraper à ce point ? Qui à trainé dans la boue Mme. Marsigny, quel est l’élue qui a traité Mme. Martin de tous les noms. Quel est l’élue qui a traité de tous les noms sur le marché Mme. Marsigny lors de la venue de B. Lemaire. ???? Les électeurs on jugé après la lecture diffamante des tracts qui ont fleuri dans les boites à lettres. Monsieur Pajon, il est permis de dire beaucoup de choses mais pas n’importe quoi. La campagne que vous avez menée, les propos que vous avez tenus ne sont pas dignes d’un élu du peuple. Vous faites du révisionnisme en inversant les responsabilités. On connaissait les méthodes des socialistes, maintenant on connaît les méthodes du sieur Pajon…..mais cela n’est pas une surprise !
Maintenant vous allez pouvoir vous consacrez aux prérogatives liées à votre statut de député. J’espère que vous ne vous perdrez pas en retrouvant le chemin !

Valérie 22/09/2015 14:05

Lire dans le point : "Claude Bartolone : "furieux" de la défaite de la gauche à Noisy-le-Grand". Ca y est, tout le monde sort du bois.... mais comme vous ne cessez de le répéter dans vos articles et commentaires, on ne parle que de dogme et pas de programme.

Bref.... moi je dis vivement la fête d'automne le 3 octobre prochain.... Quartier des Bas Heurts, Passage des Aulnettes. A Partir de 11 h, jusqu'au goûter.

AC 22/09/2015 12:52

Voir Le PARISIEN 93 de ce jour:
"Dimanche soir, après la proclamation des résultats et la prise de parole de Brigitte MARSIGNY, elle autorise l'ancien Maire à s'exprimer, alors qu'en Mars 2014, il avait lui même refusé ce droit à BM. L'ancien Maire en profite pour ce lancer dans une tirade très agressive envers la nouvelle majorité: droite hargneuse et sans ambitions capables de magouilles lance-t-il ! Pour un Député de la République, c'est une attitude abjecte, ce n'est pas fair play, c'est petit. De plus, je pourrais rajouter que c'est l'Hôpital qui se moque de la Charité, nul de nul ...!!!!

Maxime 22/09/2015 14:39

En ces temps de coupe du monde de Rugby , tout celà ressemble à une grande mélée... on se pousse, on essaye de gagner du terrain.... Quelques coups au passage... Du fair play dites vous ? A la fin l'arbitre siffle la fin de la partie... Pour ce qui est de l'échange des maillots (où ce qu'il en reste).... à Noisy je ne parierais pas dessus....

Josiane C 22/09/2015 10:38

Désolé pour ces Hommes et Femmes politiques de DROITE ou de GAUCHE stupides, mais au delà de l'exemple de Noisy-le-Grand ou nous avons viré le 20 septembre l'un des plus grand MONARQUES du PS (PAJON à Noisy le Grand, CATTOIRE à Clichy la Garenne et un troisième que j'ai oublié), c'est une à une véritable révolution culturelle que devra tôt ou tard se résoudre notre République monarchique et jacobine à bout de souffle.

ADIHBH-V 22/09/2015 09:41

Je vais poser la question à Michel PAJON!

ADIHBH-V 22/09/2015 09:39

Le FIGARO :

« C’est un immense gâchis, a réagi Michel PAJON, qui a annoncé son intention de déposer un recours. Le Front de Gauche a fait usage du logo du Parti communiste sur son bulletin de vote alors que c’était moi qui avait l’agrément du PC, e-t-il affirmé »

Question de l’ADIHBH-V : Mais comment se fait-il, puisqu’il avait l’agrément que le logo du PC ne figurait pas sur le bulletin du PS ?

Isabelle 22/09/2015 13:44

Un immense gâchis.... ça oui.... mais qui en a été l'artisan ? Je comprends bien qu'il doit être abattu.... tout de même.

Il parait que c'était Mme MARSIGNY qui était mauvaise perdante et procédurière.....

Vous avez dit 33 ?

Isabelle 22/09/2015 09:35

Comme disait les romains "ARX TARPEIA CAPITOLI PROXIMA"

"Il n'y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne"

Forges d'AURIN 22/09/2015 09:00

Selon vous, la SPL SOCAREN peut elle admettre dans son groupe, des membres de la Société civile? Voilà ce qui pourrait être une belle place pour l'ADIHBH-V!

Alain Cassé-Président de l'ADIHBH-V 22/09/2015 08:18

L’ADIHBH-V s’honore aujourd’hui d’avoir deux membres de son Association Conseillers dans le nouveau Conseil municipal de Noisy le Grand qui sera mis en place vendredi prochain. Il s’agit de Vincent MONNIER et Charles MALGAT.
Ajoutons à cela notre ami Emmanuel Gille DE LA LONDE, Conseiller départemental du Val de Marne, et Adjoint au Maire de Bry-sur-Marne.
Toutes nos félicitations.

Forgeron 22/09/2015 08:09

Vu dans Libération le 21 septembre : Chercher l’erreur !
« Du coup, le réveil a été douloureux au PS. Jean-Christophe Cambadélis, a réagi sur Twitter : «La gauche a perdu Noisy-le-Grand de quelques dizaines de voix. La liste des gauches radicales n’a pas voulu l’union au second tour. Cherchez l’erreur !» Pour le porte-parole du PS, Olivier Faure, le Front de gauche est dans une dérive «populiste». «C’est quand même fou, ils expliquent que le PS et la droite c’est pareil. On peut aller jeter un coup d’œil dans les anciennes villes de gauche, celles qui sont passées à droite, et vous verrez les différences, les conséquences dans la vie des citoyens», explique-t-il ».
Des pauvres types ces CAMBADELIS et FAURE !!!...le dogme toujours le dogme, ils ne comprennent rien. Mais parlons PROGRAMME BORDEL. Quelle était la proposition de Michel PAJON pour infléchir son programme et admettre des propositions du Front de Gauche.
Nenni, non, rien, alors il l’a payé cash, EXIT. Bravo le Font de Gauche ; il y a des valeurs qui se respectent.

v-elle 21/09/2015 19:29

Hallucinant, on parle de Noisy le Grand comme d'un exemple de désunion politique à gauche. La faute c'est l'autre. On fait une addition de voix, mais la problématique du programme des idées, idéaux, à la trappe...Voir les articles LIBERATION, LE FIGARO, LE PARISIEN. Ceux qui pointent le soi disant fautif du doigt devrait en rougir.....Ils parlent de politique mais là nous ne sommes pas au niveau national bon sang... Vous avez vu le nombre d'associations de défense des quartiers qui se sont créées en 10 ans ? Ils savent quoi de Noisy le Grand ces grands "politiques" dans leur tour d'ivoire ? Dégoutée et ils veulent nous faire gober un référendum sur les marchés....

On a le droit de voir rouge 21/09/2015 18:33

Vous êtes bien sévères ! Cela étant, tout n'est pas faux dans votre raisonnement, loin de là...
Une précision, toutefois, à propos du PS final : une liste qui se maintenait devait déposer sa profession de foi et son bulletin de vote au plus tard le mardi soir, la mise sous pli étant faite en préfecture le mercredi. Au delà du fait que "Noisy Solidaire, A Gauche Vraiment !" se maintenait, donc sans changement dans sa composition et ses acteurs, dont des militants chevronnés du PCF noiséen, il est pour le moins étonnant d'annoncer un tel recours alors qu'à aucun moment notre liste n'a été sommée officiellement, ni par le PCF, ... encore moins par Michel Pajon himself, de renoncer à tous les sigles qui figuraient sur son bulletin de vote. Et pour cause ! Expliquer à la tête de liste, Sylvie Monnin, et à bien d'autres adhérents du PCF qu'ils n'étaient plus ... communistes du jour au lendemain aurait été ubuesque. La juridiction compétente, si elle est saisie, appréciera la nuance...
Marrant d'ailleurs cette propension à réclamer un dû de la part de militants politiques respectables que l'on a méprisé pendant des années, le tout en évitant de parler soigneusement des écarts de voix entre le scrutin de 2014 et de 2015 pour le candidat Michel Pajon... C'est bien connu, c'est de la faute de "Noisy Solidaire, A Gauche Vraiment !" si les électeurs ne sont pas déplacés ou si beaucoup ont voté Brigitte Marsigny. Par contre, on notera avec intérêt que "NSAGV" a recueilli 1281 voix au 1er tour et 1156 au 2ème tour. Seuls 125 électeurs ne semblent pas avoir validé le maintien... Peut-être ont-il voté Michel Pajon au deuxième tour, ce qui démontre un effort bien au delà des fameuses 33 voix manquantes... Venaient donc d'ailleurs ces fichues 33 voix !!!