Elections municipales 2015 : Questions aux candidats !

Publié le par ADIHBH-V

ELECTIONS MUNICIPALES 2015


DE NOISY-LE-GRAND.


L’ADIHBH-V ECRIT AUX CANDIDATS
______

 

Elections municipales 2015 : Questions aux candidats !

À l’approche des scrutins des 13 et 20 septembre 2015, l’ADIHBH-V vient  d’adresser un courrier aux différents candidats, afin qu’ils se positionnent sur le « projet d’inflexion » réalisé par le collectif A.U et notre association, relatif à l’aménagement du futur quartier des Bas Heurts, dit du « Clos aux Biches ».

Qu’on le veuille ou non, la vision des candidats sur ce projet urbain est profondément politique. C’est donc en pleine connaissance de cause, que les noiséens doivent pouvoir se déterminer dans l’isoloir le jour du vote.

Les réponses seront postées sur le blog http://www.noisy-les-bas-heurts.com le jeudi 10 septembre.

Elections municipales 2015 : Questions aux candidats !

Noisy-le-Grand le : 31 août 2015

Objet : Lettre aux candidats ; élections municipales des 13 et 20 septembre 2015.


Madame, Monsieur,

Comme suite à l’arrêt du Conseil d’Etat du 17 juin dernier invalidant les élections municipales de Noisy le Grand, vous sollicitez les 13 et 20 septembre prochains les suffrages des électeurs et électrices noiséen(ne)s.
 
En tant qu’association représentative d’un quartier de Noisy-le-Grand, l’ADIHBH-V souhaite aujourd’hui connaître votre vision  sur notre « Projet d’inflexion »  relatif à l’aménagement du futur quartier dit du « Clos aux Biches ».

Après divers revers juridiques et « un avis défavorable unanime » à la DUP, un coup d’arrêt du premier projet d’aménagement de la  ZAC du Clos aux Biches est donné en 2007. En juin 2014, un nouveau projet, ayant toujours pour objectif de pratiquer la table rase totale du tissu pavillonnaire des Bas Heurts, est mis sur la table par les élus socialistes et d’EELV.

Ce projet, dessiné cette fois par l’agence de l’Urbaniste Christian Devillers, s’inscrit dans la continuité de Maille Horizon-Nord, situé sur une partie de la friche du Clos-Monfort et un aménagement acceptable a déjà bien débuté.

Aussi, l’ADIHBH-V décide alors de nouveau,  de faire appel à de jeune Architectes d’Etat issus de l’ENSAPLV (le Collectif A.U), pour trouver cette fois encore une alternative crédible, positive et apaisée à cette démarche.

Ce « Projet d’inflexion » a été présenté le 17 juin écoulé à la SPL Socaren, la Direction de l’Urbanisme de la ville et aux Architectes Urbanistes et Paysagistes des agences DEVILLERS et HYS, dans le cadre de la phase de concertation ouverte sur l’aménagement du Clos au Biches.
Le 22 juin, ce projet fut présenté aux noiséens lors d’une conférence publique.

Ce nouveau projet de Christian Devillers, qui doit répondre à une commande contrainte de la Commune, pose cependant toujours le même problème de fond : celui de s’implanter dans un site sans en considérer ni le parcellaire, ni les typologies existantes, ni les habitants qui y résident. Ainsi, le concept de départ, proposé par la municipalité à Christian Devillers est toujours la table rase, après en avoir éjecté les habitants !

Une telle urbanisation de promoteur, si elle voit le jour, conduira à coup sûr à l’émergence d’une enclave urbaine totalement étrangère aux formes antérieures ou environnantes, incapable d’assurer une transition progressive vers des densités plus élevées compatibles avec les formes urbaines et le tissus existant.

Face à ce projet, dont certaines grandes orientations apparaissent comme pertinentes et surtout face au nouveau contexte de Maille Horizon-Nord qu’il faut désormais prendre en compte, le travail du Collectif Architecture et Urbanisme et de l’ADIHBH-V s’est rapidement orienté vers la recherche d’un compromis, plutôt que vers un « contre projet » sur l’ensemble du site ou d’une opposition ferme mais stérile à toute évolution.

Le projet du Collectif A.U et de l’ADIHBH-V que vous pourrez visionner sur le CD de la pièce jointe, se présente donc comme un amendement à celui de Christian Devillers soutenu par les ex élus socialistes et d’EELV de Noisy-le-Grand.

Cette implantation du bâti n’est cependant pas un produit fini. Il présente néanmoins un certain nombre d’avantages qui peuvent servir de base à un consensus fructueux.

Ces avantages sont les suivants :

¬    Préservation des maisons habitées.
¬    Une constructibilité de 100 logts/ha, soit 1.000 logements sur le Clos aux Biches.
¬    Repenser les franges de la rue des Aulnettes et de la rue Pierre Brossolette, en maintenant du R+2, soit une hauteur de 9 m dans la bande de constructibilité principale, afin d’assurer une parfaite transition avec les quartiers pavillonnaires de Bry-sur-Marne et de La Varenne.
¬    Maintien de l’objectif de 30% de logements sociaux.

Cet aménagement urbain implique des choix politiques qui peuvent être lourds de conséquence pour la qualité de vie des futurs  habitants du quartier en particulier, et pour tout l’Ouest noiséen en général.

Selon l’ADIHBH-V, ce « projet d’inflexion » pose aujourd’hui les bases d’un compromis  possible avec les initiatives prises par la collectivité locale. Il est en mesure d’atténuer les tensions et créer les conditions favorables à la mise en œuvre rapide d’une opération d’aménagement ambitieuse qui respecte néanmoins tant les modalités d’occupation existantes du site que les processus de mutation progressive qu’il requiert dans le temps.

En conséquence, ce choix étant profondément politique en période électorale, c’est lors des prochains scrutins municipaux que les citoyens devront pouvoir se déterminer en connaissant parfaitement vos objectifs d’aménagement sur le Clos aux Biches,  si vous arrivez aux affaires.

Enfin, pour répondre à cette question, nous vous proposons une expression libre que nous mettrons en ligne sur le blog http://www.noisy-les-bas-heurts.com le jeudi 10 septembre 2015  au plus tard.

Dans cette attente et vous en remerciant par avance,

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de notre considération distinguée.

 

Pour l’Association
Alain Cassé
Président de l’ADIHBH-V

 

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

youyou 08/09/2015 15:42

Bonjour,

Qu'est ce que font les affiches de Mr. Le Député sur les panneaux d'affichage libres de la ville de Bry sur Marne ?

ADIHBH-V 03/09/2015 20:29

Nos amis de l'ADCA du Clos d'Ambert communique: Une avalanche de permis de construire sur le terrain du Clos d'Ambert dans le quartier du Marnois
Cliquer sur: http://noisy-association-adca.blog4ever.com

Michel 04/09/2015 16:48

http://noisy-association-adca.blog4ever.com

Jeannot des Clapiers 31/08/2015 09:29

Effectivement, il serait temps que M. Pajon soit clair, car lorsque l'on consulte ses "prospectus" de campagne 2014, rien n'est mentionné sur les futurs aménagements du quartier des Bas-Heurts, Aujourd'hui encore,ces "prospectus" bizarrement plus modestes que les précédents, ne nous parlent que de :
- Thés dansants à la Pergola, alors que celle-ci est fermée depuis de longs mois, ou d'un
- Palais des congrès de 2500 places ...........(probable, peut-être pour y organiser des réunions électorales? assez rares à Noisy ! ou-bien, de
- Port de plaisance en omettant encore de mentionner les 800 ou 1000 logements prévus (que M. Pajon a refusé de préciser en réunion publique de concertation), ou-bien encore et la liste peut être longue, de
- Carré Renaissance 2 alors qu'il s'agit de promotion immobilière privée, la municipalité ayant vendu le bien commun en privatisant la place Galliéni, fini, le parking public et gratuit qui favorisait l'accès au marché............
Offrir aux Noiséens un cadre de vie harmonieux commence par être clair sur la politique d'urbanisation de Noisy.
Jeannot des Clapiers.