Du nouveau sur les studios de Bry sur Marne

Publié le par ADIHBH-V


LES STUDIOS DE BRY-SUR-MARNE

CONTINUERONT

À FAIRE LEUR CINEMA

 

Du nouveau sur les studios de Bry sur Marne

Ce site inauguré en 1987 par la SFP, et vendu à Euro Média en 2001, a été cédé en mai 2013 à Rudy Marzouk pour 32 millions d’euros. Euro Média, spécialisé dans la prestation de services audiovisuels, continuait de louer ces lieux jusqu’au 15 avril 2015, date de fin du bail. Une partie de la profession y voyait là une fin annoncée pour cette usine à rêves du Val-de-Marne. En effet, Euro Média avait dû faire un choix stratégique en rassemblant ses activités à la Plaine-Saint-Denis, site plus accessible et plus moderne pour ses clients. Les 300 salariés ayant été « re-localisés » en Seine-Saint-Denis.

Mais depuis, la société a accepté de lever la clause de non-concurrence pour la fiction, permettant ainsi le déblocage de la situation à Bry-sur-Marne. Le vote par le Parlement en novembre 2014 d’un renforcement des dispositifs de crédit d’impôt cinéma et audiovisuel faisait espérer une reprise des tournages sur le sol français, et pourquoi pas à Hollywood-sur-Marne.

Le vendredi 06 mars 2015, un repreneur signe la reprise

des plateaux et des ateliers de cinéma !

Le Promoteur immobilier NEMOA, propriétaire du site, a donc signé un bail commercial « de long terme » avec le Groupe Transpalux , spécialisé dans la location d’éclairage et de groupes électrogènes pour le cinéma, et basé à Gennevilliers, pour devenir le nouveau locataire des studios de Bry-sur-Marne.
C’est un soulagement, mais si l’Association des chefs Décorateurs (ADC)  se félicite de cette reprise par un homme de cinéma bien connu de la profession, elle devrait rester attentive sur le développement du site. Bry-sur-Marne a un potentiel,  puisqu’en 2014, les studios étaient occupés à 70%. Ces studios disposent d’une structure bien pensée qui allie des ateliers de construction et de pré-montage, à des plateaux de tournage. Sans compter un stock fabuleux de décors et d’accessoires hérité de la Société Française de Production (SFP), dont un
bric-à-brac surréaliste d’objets, allant d’un King Kong géant à un faux sarcophage égyptien.

 

 

Du nouveau sur les studios de Bry sur Marne

Sur les 11 hectares du site, 6,5 resteraient voués à la production de fictions, soit  les huit plateaux de tournage, et la rue extérieure avec son faux café et sa devanture Coiffeur Moutot.

 

Du nouveau sur les studios de Bry sur Marne

Les ateliers de construction de décors, bien qu’un peu vieillots, seraient préservés. Des travaux de rénovation devraient être entrepris par le propriétaire, pour un montant de plus d’un million d’euros.
Le reste de cette vaste zone, dont des garages vides, trouveront une autre vocation précise Rudy Marzouk. Nous pourrions imaginer un hôtel pour les équipes de tournage, un restaurant et une petite agence bancaire, dont le site manque vraiment. Mais rien n’est encore déterminé à ce jour.
Ceci dit, contrairement à des rumeurs qui circulent, Jean Pierre SPILBAUER, Maire de Bry-sur-Marne confirme qu’il n’y aura pas de construction logements sur les terrains de la SFP. Le PLU de la Commune ne le permet pas, et ne le permettra pas lors de sa mise en révision. Les studios de Bry-sur-Marne sont sauvés sans la construction de logements.

 

_________________________

 

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

Marie-Laure 15/04/2015 06:55

Bonne nouvelle !